Des déneigeurs pointés du doigt par la Ville de Trois-Rivières

D'imposants bancs de neige étaient visibles dans certains... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

D'imposants bancs de neige étaient visibles dans certains secteurs de Trois-Rivières, dont au centre-ville. La Ville a d'ailleurs rappelé à l'ordre des entrepreneurs.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Trois-Rivières) La Ville de Trois-Rivières qualifie «d'inacceptable» le travail de trois entrepreneurs en déneigement, au lendemain de la première tempête de l'hiver. Les entreprises responsables des secteurs du centre-ville, de Trois-Rivières-Ouest ainsi que des Vieilles-Forges ont d'ailleurs reçu des avertissements. À la prochaine offense, elles seront sanctionnées financièrement, promet la Ville.

Le stationnement était plus compliqué jeudi au centre-ville... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Le stationnement était plus compliqué jeudi au centre-ville de Trois-Rivières.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

«Le travail dans ces trois secteurs était carrément inacceptable», a lancé jeudi Yvan Toutant, porte-parole à la Ville de Trois-Rivières. «Si on doit les avertir une deuxième fois, il y a des pénalités de prévues au contrat. Et ces pénalités durent jusqu'à la fin de l'hiver.» 

Les rues du centre-ville étaient très étroites jeudi, au lendemain de la première tempête de la saison tant les bancs de neige étaient imposants. Plusieurs espaces de stationnement payants étaient ainsi inaccessibles pour les automobilistes, privant la Ville de revenus. 

La circulation sur le boulevard des Forges ainsi que sur Gene-H.-Kruger était très difficile jeudi. De gros bancs de neige nuisaient grandement aux automobilistes. «J'ai même vu des voitures zigzaguer sur des Forges. C'est inacceptable», a soutenu le porte-parole de la Ville de Trois-Rivières.

Les trois entrepreneurs fautifs ont affirmé à la Ville avoir commencé tard les opérations de déneigement dans la nuit de mercredi à jeudi. Ceux-ci disaient, selon la Ville, que leurs travailleurs étaient au travail la nuit précédente, une excuse rejetée du revers de la main par l'administration municipale.

«Si les entrepreneurs manquent de travailleurs, ils doivent en embaucher. Qu'il neige ou non, le contrat est le même. La Ville envoie toujours un chèque aux entrepreneurs», a ajouté Yvan Toutant. «La Ville dépense 12 millions $ par année pour le déneigement, les citoyens sont en droit de s'attendre à un bon service.»

Denis Bolduc est un résident du secteur des Vieilles-Forges depuis de très nombreuses années. Jamais il n'a vu un travail de déneigement fait comme celui de cette semaine. «J'avais un banc de neige de trois pieds dans mon entrée. Le déneigeur a fait pareil ailleurs sur la rue. Il a mis des très gros tas de neige dans toutes les entrées», dénonce-t-il en ajoutant qu'il est particulièrement inquiet des conséquences que cela aurait pu avoir pour les résidents du secteur.

«La plupart sont des personnes âgées comme ma mère. Si des ambulanciers avaient dû intervenir chez quelqu'un, ils auraient eu beaucoup de difficultés. Nous payons des taxes pour avoir un bon service de déneigement. Lorsqu'on arrive à Saint-Étienne-des-Grès, les routes sont bien déneigées et les côtes sont déglacées. Il s'agit après tout de la municipalité voisine de Trois-Rivières.» 

Ce citoyen soutient de plus que l'entrepreneur responsable de son secteur ne dispose pas de la neige comme il le devrait. Denis Bolduc affirme que celui-ci la dépose un peu partout, plutôt que de la transporter vers le site approprié. «Ce n'est pas bon pour l'environnement de laisser de la neige partout», dit-il. «Mais c'est certain que ça lui coûte moins cher de faire ça.»

Le porte-parole de la Ville a vivement réagi à ces allégations. Il rappelle qu'ultimement, c'est la Ville qui est responsable devant le ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parc que la neige soit disposée aux endroits appropriés.

«Nous invitons les citoyens qui sont témoins de telles pratiques de filmer l'événement et de communiquer avec nous. On va s'en occuper», soutient Yvan Toutant. «Si on prend un entrepreneur à jeter de la neige usée ailleurs qu'à l'endroit approprié, il va avoir affaire à nous. Surtout que les camions qui transportent la neige ont une puce cette année ce qui permet aux conducteurs de connaître l'endroit où aller. Ça leur évite d'attendre en file.»

La Ville de Trois-Rivières a voulu rappeler quelques conseils aux citoyens concernant les opérations de déneigement. Elle recommande aux automobilistes de stationner le plus rapidement possible leur voiture dans leur stationnement les jours de tempête, afin de faciliter et d'accélérer le travail des équipes de déneigement. De plus, les équipes de déneigement passent environ à chaque cinq heures. En terminant, la Ville recommande d'éviter de stationner sa voiture dans la rue tant que celle-ci n'est pas dégagée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer