La collaboration: le nouveau modèle d'affaires

Sara Drouin-Germain, propriétaire de Papier Confit, et Marie-Pauline... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

Sara Drouin-Germain, propriétaire de Papier Confit, et Marie-Pauline Michon, propriétaire de Mlle Vintage, forment une nouvelle équipe avec la photographe Maryline Tremblay et la propriétaire de la boutique Les Petites Choses, Maude Cossette. Les quatre travailleuses autonomes viennent de fonder la Chic Place au centre-ville de Trois-Rivières.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Trois-Rivières) Un nouveau joueur dans le domaine de l'événementiel a fait son apparition au centre-ville de Trois-Rivières. Regroupant quatre travailleuses autonomes, la Chic Place cadre notamment avec le profil d'entreprises que la Société de développement commercial tente d'attirer dans cette nouvelle mouvance que l'on ressent au centre-ville.

L'entreprise est par ailleurs venue confirmer le positionnement de la rue Notre-Dame-Centre comme étant désormais un incontournable du mariage et de l'événementiel dans la région.

«La rue est devenue comme une mini Plaza Saint-Hubert», lance en riant Sara Drouin-Germain, propriétaire de Papier Confit, qui se spécialise dans la création d'invitations personnalisées et de services graphiques originaux.

Il faut dire que ce secteur du centre-ville a accueilli des boutiques spécialisées depuis les derniers mois, dont Aux Merveilles d'Anouk, où l'on retrouve autant des robes de mariées, de demoiselles d'honneur, de bal, ainsi que de la décoration.

En face, l'atelier Fleurs et cie partage depuis quelques temps un local avec l'artiste photographe François Pilon et Événements Saphir, spécialisés dans les mariages et les événements corporatifs.

Un modèle d'affaires qui rappelle celui de la Chic Place. Le nouveau commerce, qui a ouvert officiellement mardi dernier, se veut d'abord une salle de montre où l'on a regroupé les services de Papier Confit, de la photographe Maryline Tremblay, de l'entreprise Mlle Vintage, spécialisée en location d'accessoires, de mobilier et de vaisselle ancienne pour événements privés et corporatifs, ainsi que de l'entreprise Les Petites Choses, propriété de Maude Cossette, qui propose des services de calligraphie, des ardoises faites à la main et des ateliers créatifs deux fois par mois. L'événementiel, et plus particulièrement le domaine du mariage, dominent le chiffre d'affaires pour ces quatre travailleuses autonomes.

«Dans le domaine, on est tissés serrés dans la région, et il arrive très souvent qu'on se réfère la clientèle les uns les autres. L'objectif premier est toujours de garder le plus possible les clients dans la région. Le fait de se prendre une place d'affaires en étant quatre facilitait la vie de chacune, étant donné qu'il n'est pas toujours facile de se partir en affaires et que les locaux commerciaux sont souvent très chers», remarque Sara Drouin-Germain.

«C'est ça les affaires, en 2014. Si on reste chacun de son côté, on s'appauvrit. Et dans notre cas, nous sommes toutes des mamans avec de jeunes enfants, alors ça vient aussi faciliter la conciliation travail-famille», ajoute Marie-Pauline Michon, propriétaire de Mlle Vintage.

La clientèle peut donc visiter la salle de montre adjacente à la boutique ATD, puis prendre rendez-vous avec l'une ou l'autre des entrepreneures pour un service plus personnalisé.

«On travaille ensemble, mais on ne force pas non plus les gens à acheter chez nos collaboratrices. Si une future mariée entre ici et n'a besoin que d'un seul des quatre services, c'est parfait. On ne freine pas personne à aller chercher ce qui correspond à ses besoins», note Sara Drouin-Germain.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer