Jeannot Lemieux n'ira pas en Floride cet hiver

Jeannot Lemieux... (Photo: François Gervais Le Nouvelliste)

Agrandir

Jeannot Lemieux

Photo: François Gervais Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Trois-Rivières) Le conseiller municipal du district des Vieilles-Forges, Jeannot Lemieux, demeurera au Québec cet hiver et n'ira pas en Floride comme il le faisait à tous les hivers. Le conseiller municipal a plutôt choisi de louer le condo qu'il possède en Floride et de demeurer à Trois-Rivières durant la saison hivernale.

On se souviendra que les absences du conseiller municipal lors du dernier hiver avaient fait grand bruit dans les médias dernièrement, alors que Le Nouvelliste publiait le bulletin de présence des élus. M. Lemieux, avec cinq absences aux séances du conseil, avait cumulé le plus haut taux d'absentéisme.

Le principal intéressé s'était pour sa part défendu en laissant savoir qu'il avait été autant disponible pour ses citoyens puisqu'il répondait à tous ses appels et avaient géré tous les dossiers à distance sans que jamais personne ne lui reproche son absence. D'ailleurs, M. Lemieux affirme ne pas avoir pris cette décision sous la pression populaire.

«Les gens, les citoyens de mon district, ils n'en ont pas fait de cas. Ils m'ont même dit qu'ils trouvaient ça correct que je parte en Floride, puisqu'ils savaient que j'étais quand même disponible tout le temps. Ce sont les médias qui en ont surtout parlé», signale-t-il.

M. Lemieux ajoute que l'an dernier, il n'avait pas vraiment le choix de partir, étant donné que son voyage était réservé depuis six mois et qu'il devait effectuer des rénovations à son condo dans le but de le louer les années subséquentes.

«Quand tu te présentes, tu ne sais pas vraiment si tu vas être élu, alors j'avais planifié mes vacances d'avance quand même. Je ne dis pas que je ne prendrai pas quelques jours de vacances cet hiver, comme tous les autres je pense que j'y ai droit, mais je ne serai pas parti deux mois et demi», souligne-t-il.

M. Lemieux déplore par ailleurs que dans la comptabilisation des données du bulletin des présences, personne n'ait tenu compte de ses présences aux comités de bénévolat sur lesquels il siège, soient 17 réunions auxquelles il avait assisté sans absence. La compilation faite n'en tenait pas compte, pour aucun conseiller municipal d'ailleurs, étant donné qu'aucun procès-verbal n'existait pour ces différents comités.

«Procès-verbal ou pas, c'est le même temps pour moi et c'est du temps que j'investis pour ces comités quand même», soutient-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer