Sécurité au travail: CFG Construction a plusieurs infractions à son actif

La Ville de Trois-Rivières a octroyé le contrat... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

La Ville de Trois-Rivières a octroyé le contrat de démolition de l'église Saint-Philippe à l'entreprise CFG Construction.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Même si CFG Construction, qui vient d'être mandatée pour la démolition de l'église Saint-Philippe, n'affiche pas un dossier irréprochable en santé-sécurité, la Ville de Trois-Rivières s'en tient à rappeler que la soumission de l'entreprise était conforme.

«Pour tous ceux qui ont le droit de soumissionner, on doit appliquer la loi sur les appels d'offres. On n'y peut rien», a commenté le porte-parole de la Ville, Yvan Toutant.

Mercredi, le 106,9 FM révélait que le plus bas soumissionnaire pour l'église Saint-Philippe a une cause pendante de négligence criminelle causant la mort en plus d'avoir déjà fait l'objet de plus de 200 dérogations et plus de 40 constats d'infraction en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité du travail.

«Ce n'est pas parce que quelqu'un a eu des infractions que c'est un mauvais entrepreneur pour autant. On ne peut être juge et partie. Ce n'est pas à nous de trancher. On s'attend à ce que la CSST le regarde de façon serrée, lui qui doit déposer un plan d'intervention», a conclu M. Toutant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer