Trois-Rivières abolit sa direction des arts

Benoît Gauthier avait été recruté en mars 2012... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Benoît Gauthier avait été recruté en mars 2012 pour succéder à Michel Jutras comme directeur des arts et de la culture à la Ville de Trois-Rivières. Deux ans et demi plus tard, la Ville décide d'abolir ce poste et de congédier M. Gauthier.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le conseil municipal de Trois-Rivières a adopté lundi soir une résolution abolissant la direction des arts et de la culture de même que la direction des loisirs et des services communautaires pour créer une nouvelle entité, la direction de la culture, des loisirs et de la vie communautaire.

C'est Jean-Marc Bergeron, qui était à la tête de la direction des loisirs et services communautaires qui sera à la tête de la nouvelle entité. La conséquence la plus évidente et concrète de ce changement, c'est l'abolition d'un poste, un seul, celui de l'actuel directeur des arts et de la culture Benoît Gauthier, qui quittera officiellement ses fonctions le 4 juillet prochain.

Il occupait ce poste depuis mars 2012 alors qu'il a remplacé Michel Jutras, parti à la retraite. Benoît Gauthier avait auparavant occupé le poste de directeur général du Musée québécois de culture populaire.

«La décision s'inscrit dans ce qu'on pourrait appeler une réingénierie qui a été entreprise à la Ville de Trois-Rivières depuis la mi-2013, d'indiquer Yvan Toutant, porte-parole de la ville. Certaines actions en ce sens ont déjà été posées avec l'abolition du service du capital humain et du service des grands projets.» Depuis, le poste de directeur des communications, autrefois occupé par François Roy, a aussi été aboli. Le service des communications relève maintenant de la direction générale.

«Il faut voir qu'au Québec, trois villes seulement ont une direction des arts et de la culture: Montréal, Québec et Trois-Rivières. Partout ailleurs, la culture est liée aux loisirs. Comme on garde deux corporations culturelles, celles de développement culturel et celle de l'amphithéâtre qui ont toutes deux leur directeur attitré et qui peuvent donc continuer de bien fonctionner, on a convenu qu'on pouvait, dans la nouvelle entité, maximiser nos ressources tout en maintenant les mêmes services.»

Yvan Toutant évalue que la décision permettra d'économiser environ 100 000 $ par année, soit le salaire du directeur des arts et de la culture avec les avantages sociaux s'y rattachant.

Pour ce qui est du choix de Jean-Marc Bergeron, arrivé à la tête de la direction des loisirs au départ de Michel Lemieux en février 2013, comme tête dirigeante de la nouvelle direction, il s'impose par le fait qu'il continuera essentiellement de diriger les loisirs et la vie communautaire comme il le fait présentement et prendra simplement en charge la portion événementielle que chapeautait la direction des arts et de la culture auparavant.

Selon le maire Yves Lévesque, la corporation de développement culturel et la bibliothèque, présentement sous la juridiction de la direction des arts et de la culture, deviendront autonomes.

«Nous sommes très satisfaits du travail de Benoît Gauthier, a commenté le maire lundi soir, mais dans un contexte où on doit constamment s'interroger sur nos budgets d'opération en s'assurant d'offrir les meilleurs services aux citoyens il arrive qu'on doive supprimer des postes. On le fait avec tristesse. Ça n'aura aucun impact au niveau de la corporation de développement culturel et de la bibliothèque qui poursuivront simplement leur travail comme à l'habitude.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer