Assiduité: bulletin de 100 % pour Pierre-A. Dupont

Pierre-A. Dupont est le seul élu à cumuler... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

Pierre-A. Dupont est le seul élu à cumuler 100 % de présences.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le Nouvelliste poursuit jeudi la publication de son dossier spécial sur l'assiduité des élus trifluviens au conseil municipal de Trois-Rivières. Dans notre édition de mercredi, il était possible de prendre connaissance des tableaux résumant les bulletins de présences aux séances du conseil municipal, du comité exécutif et des différents groupes de travail pour lesquels il était possible d'obtenir les procès-verbaux. Nous vous présentons aujourd'hui la suite des réactions à ces compilations.

Personne ne pourra reprocher au conseiller municipal du district Sainte-Marguerite, Pierre-A. Dupont, son manque d'implication dans ses engagements envers la Ville.

Le conseiller municipal est le seul élu à cumuler 100 % de présences tant dans les séances ordinaires et extraordinaires du conseil, du comité exécutif que des quatre groupes de travail auxquels il est assigné.Le premier intéressé est demeuré surpris de l'appel du Nouvelliste la semaine dernière, pour lui apprendre le résultat de la compilation.

«Je savais que je n'en avais manqué aucune, mais je ne savais pas que j'étais le seul. C'est bien la preuve que je suis à mes affaires et que je m'occupe de mes dossiers», s'exclame-t-il.

Évidemment, la situation de retraité de Pierre-A. Dupont lui donne un avantage sur certains autres collègues, d'autant plus que bien des réunions de groupes de travail ou des séances extraordinaires peuvent parfois se tenir sur les heures de bureau.

Mais au-delà de ce fait, M. Dupont confie avoir déjà mis de côté sa carrière pour ses obligations à la Ville lorsqu'il travaillait, lui qui a été élu de1985 à 2009 avant d'être défait par Catherine Dufresne, pour regagner l'élection en novembre 2013.

«Même quand je travaillais, mon implication était très haute. Ça m'a coûté au moins deux emplois. Ils n'ont jamais voulu dire que c'était pour ça, mais c'était évident qu'ils n'aimaient pas vraiment que je demande de la flexibilité dans mon horaire pour remplir mes fonctions d'élu», se souvient-il.

Le conseiller municipal croit qu'il importe pour un élu de connaître la somme de travail reliée à son emploi avant même de songer à se présenter en politique.

«Les gens te font confiance, et tu es rémunéré pour ça, alors selon moi, tu te dois de faire la job», lance-t-il.

Daniel Cournoyer et André Noël

Les conseillers municipaux Daniel Cournoyer et André Noël cumulent eux aussi une note parfaite en ce qui a trait aux présences aux séances du conseil municipal. Dans le cas d'André Noël, il ne cumule qu'une seule absence à ses 17 réunions de groupe de travail, et trois absences aux 25 réunions du comité exécutif. Daniel Cournoyer, pour sa part, cumule deux absences aux 15 réunions de groupes de travail auxquels il est assigné.

Retraité de la police de Montréal, Daniel Cournoyer convient que l'emploi du temps d'un retraité facilite beaucoup l'implication dans la vie politique, mais estime qu'il importe d'ouvrir le conseil municipal à toutes les générations, quitte à faire preuve de flexibilité.

«Ça prend de tout autour de la table, et on comprend aussi que les plus jeunes ne peuvent pas se mettre sur pauseprofessionnellement pendant quatre ou huit ans. Ils ont des emplois et une famille à faire vivre, il faut savoir s'ouvrir à ça aussi sinon, les jeunes ne s'impliqueront jamais en politique», croit-il.

Qui sont les conseillers attitrés aux organismes paramunicipaux?

Innovation et développement économique (IDÉ)

- André Noël

- René Goyette

- Yves Landry

Corporation de l'amphithéâtre

- André Noël

- Daniel Cournoyer

Corporation de l'Île Saint-Quentin

- André Noël

- Jean Perron

- François Bélisle

- Michel Cormier

Société de transport de Trois-Rivières

- Joan Lefebvre

- Ginette Bellemare

- Michel Cormier

- Sabrina Roy

Corporation de développement culturel

- Marie-Claude Camirand

- Joan Lefebvre

Fondation Trois-Rivières pour un développement durable

- Marie-Claude Camirand

- Pierre-Luc Fortin

Office municipal d'habitation

- René Goyette

- Ginette Bellemare

Société protectrice des animaux

- Daniel Cournoyer

- Jeannot Lemieux

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer