Virage technologique à la STTR

La présidente de la STTR, Ginette Bellemare, le... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

La présidente de la STTR, Ginette Bellemare, le directeur général Guy de Montigny et le coordonnateur planification et systèmes de transport intelligents pour la STTR, Denis Matarangas, présentent ici la nouvelle application pour iPhone et Androïd qui est désormais disponible pour les usagers de la STTR.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page


Un virage technologique majeur s'opère actuellement à la Société de transport de Trois-Rivières, des changements qui viendront grandement améliorer l'expérience des utilisateurs du transport en commun à Trois-Rivières. Le projet Cité, un investissement de près de 4 M$, a été inauguré jeudi avec le lancement d'une application pour téléphone mobile.

L'application «Transit App» est désormais en fonction pour la STTR et vise à planifier les déplacements pour avoir un itinéraire d'autobus sur mesure à partir d'un téléphone intelligent iPhone ou Androïd.

L'outil, déjà disponible pour les utilisateurs dans 62 villes du monde, sera d'une grande précision, grâce à l'implantation à la STTR du SIPE (système intégré de planification et d'exploitation), qui planifie à la minute près les déplacements des autobus en temps réel sur le territoire de la ville. L'utilisateur de l'application mobile peut donc savoir, à tout moment, le temps d'attente restant avant l'arrivée de son autobus à l'arrêt souhaité.

Inversement, le système a également permis l'amélioration du travail des chauffeurs d'autobus, qui disposent eux aussi des données à l'intérieur de l'autobus, sachant du même coup s'ils sont en retard ou en avance sur le trajet planifié. Ce nouvel équipement a permis à ce jour d'améliorer de 20 % la marge «moins un plus quatre», objectif donné aux chauffeurs d'autobus d'arriver à l'intérieur d'une minute d'avance ou de quatre minutes de retard.

Cette innovation s'inscrit par ailleurs dans un plan de développement plus large qui se mettra en place dans les 18 prochains mois. D'ici là, des panneaux lumineux seront installés sur les principaux arrêts, situés notamment dans les terminus, pour indiquer aux passagers où se situe l'autobus au moment présent et dans combien de temps exactement, selon sa situation géographique, il se pointera à l'arrêt.

«Le temps d'attente à un arrêt d'autobus est probablement l'attente la plus frustrante que l'on peut vivre, parce qu'on ne sait pas quand elle se terminera tant que l'autobus n'est pas devant nous. Avec ce nouveau système, on va améliorer grandement l'expérience des usagers», explique Denis Matarangas, coordonnateur planification et systèmes de transport intelligents pour la STTR.

Par ailleurs, d'ici deux à trois ans, la STTR étendra cette technologie au transport adapté, en plus d'instaurer le système de cartes à puces, facilitant la perception pour les chauffeurs et les usagers. Selon le directeur Guy de Montigny, toutes ces innovations devraient grandement contribuer à augmenter la fréquentation des autobus de la STTR.

Le budget total de l'implantation du projet Cité de 4 M$ est financé à 75 % par une subvention versée par le ministère des Transports.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer