De grandes ambitions pour la Chambre de commerce

Le président de la Chambre de commerce et... (Photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

Le président de la Chambre de commerce et d'industries de Trois-Rivières, Gaétan Boivin, dévoilant les priorités de son conseil d'administration pour la nouvelle saison.

Photo: Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) «Si vous avez un 170 dollars à mettre, c'est à la Chambre. Tu aides la Chambre à être influente. C'est un apport responsable des gens d'affaires».

Le message du nouveau président de la Chambre de commerce et d'industries de Trois-Rivières, Gaétan Boivin, est clair en ce début de saison 2013-2014: il veut en faire la Chambre la plus grande et la plus influente des régions du Québec pour agir avant et non après les décisions gouvernementales. D'où ce désir de passer la barre psychologique des 1000 membres au lieu des

950 actuellement.

Le président-directeur général de l'Administration portuaire de Trois-Rivières s'est plu à rappeler le rôle moteur de la Chambre en 1881 pour la création du port et plusieurs autres réalisations comme le pont Laviolette au fil des 132 ans d'existence.

«On fait trois années en une», a lancé la directrice générale, Caroline Beaudry, en faisant allusion aux trois axes qui seront mis de l'avant cette année sous le nouveau conseil d'administration: réseautage, influence et gouvernance.

Il en découlera d'ailleurs de nouveaux comités, une plus grande circulation de l'information stratégique à travers les différentes implications de chacun et une volonté de siéger à diverses tables. Plus que jamais, le comité Stratégie Vigie aura un rôle important à jouer pour les prises de position.

Interrogé à savoir comment il va composer avec une éventuelle intervention de la Chambre dans le dossier du port qui est en attente d'une réponse fédérale pour la phase 2 de Cap sur 2020, M. Boivin, qui coiffe les deux chapeaux, a répondu que la Chambre n'avait pas besoin de s'impliquer «à ce moment-ci».

«On n'a pas besoin de mettre de la pression car c'est un dossier qui chemine très bien au gouvernement. Mais quand on s'implique, on doit gérer la confusion», a fait savoir celui qui n'hésitera pas à envoyer au front le vice-président de la Chambre en cas de conflit d'intérêt.

Parmi les dossiers pour lesquels Gaétan Boivin entend être proactif, il y a celui de l'électrification des transports. «On doit se positionner avant la prise de position», a-t-il indiqué.

Par ailleurs, la Chambre veut consulter ses membres pour alimenter une future liste d'épicerie à remettre aux candidats à la mairie de Trois-Rivières. Un débat est même envisagé pour le 22 octobre, mais rien n'est encore confirmé.

Gala Radisson, cocktail du Nouvel An, soirée des vins, tournoi de golf, speed dating d'affaires, café-rencontres: voilà autant d'activités qui sont de retour, tout comme les grands déjeuners d'affaires qui débutent le 25 septembre avec Nicolas Duvernois, de PUR Vodka, comme conférencier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer