Trois-Rivières: Dany Carpentier va se présenter contre Guy Daigle

Dany Carpentier affrontera Guy Daigle dans le district... (Photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

Dany Carpentier affrontera Guy Daigle dans le district Laviolette lors des élections municipales.

Photo: Stéphane Lessard

Partager

Sur le même thème

François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Dany Carpentier a annoncé officiellement lundi qu'il briguera les suffrages lors de la prochaine élection municipale trifluvienne dans le district de Laviolette présentement représenté par Guy Daigle.

Guy Daigle... - image 1.0

Agrandir

Guy Daigle

Carpentier, 31 ans, réside dans le quartier Saint-Philippe. Il s'est notamment fait connaître par son travail artistique dans l'univers de la musique mais également par ses implications dans l'organisation d'événements.

Il a, par exemple, présidé au développement du Festival urbain dont il a assuré la présidence pendant quelques années. Nommé sur le conseil d'administration des Fêtes du 375e anniversaire, il en avait démissionné en même temps que Patrick Charlebois en septembre 2009.

À l'époque, il avait refusé de commenter les raisons de son geste d'éclat mais affirme aujourd'hui qu'il n'arrivait pas à obtenir des dirigeants des réponses à ses questions concernant des pratiques qui lui semblaient étranges.

Pour ce qui est de son choix de se lancer aujourd'hui dans l'arène politique municipale, il dit qu'il s'impose tout naturellement. «Je suis rendu là, affirme-t-il, simplement. Après plusieurs années d'implication comme bénévole, instigateur et gestionnaire de projets, c'est une continuité logique parce que ces activités dépendaient toujours de fonds publics.»

«J'ai une profonde préoccupation d'aider les gens. Il m'apparaît essentiel que les citoyens aient l'occasion de s'exprimer sur les enjeux qui les concernent; je veux promouvoir la participation citoyenne. Guy Daigle ne représente pas la vision que j'ai pour le district Laviolette. Je pense que le conseiller municipal doit travailler avec les gens davantage qu'on ne le fait présentement.»

«Il faut être à leur écoute et se donner des moyens de demeurer en contact avec eux par des activités de quartier, notamment. Il y a moyen de mettre sur pied des événements d'envergure sans que ce soit très dispendieux, mais des événements qui reposent sur la participation des gens.»

Le jeune homme se dit également soucieux de la façon dont les choses se passent au conseil municipal. «On ne choisit pas les collègues qui vont siéger avec nous au conseil municipal et je veux travailler avec ceux qui seront là, qui qu'ils soient. Je ne pense pas qu'on devrait avoir un groupe des sept au conseil mais un groupe des 16.

«Je veux y siéger pour les mêmes raisons que le conseiller Bronsard a invoqué pour quitter: il faut favoriser un travail collectif, aplanir les mésententes pour avoir des débats constructifs. Je ne suis lié ni à ceux qu'on associe au groupe des sept, ni à ceux qui appuient le maire. Je veux travailler avec tout le monde et je ne chercherai pas à m'opposer systématiquement au maire: je veux simplement poser les questions pertinentes pour les citoyens.»

Les orientations de son action vont se préciser dans les mois à venir après discussions avec les citoyens de son district.

«Je me manifeste aujourd'hui pour rendre ma démarche légitime et que les gens me confient leurs préoccupations pour qu'on puisse regarder ce qu'on sera en mesure de faire ensemble. Avec ça, je vais pouvoir présenter un véritable plan d'action pour le district. C'est important que les gens à l'hôtel de ville et dans la population comprennent que la politique, c'est l'affaire de tous et pas seulement celle des élus. Il faut ouvrir le canal de communication avec l'hôtel de ville.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer