Tolérance zéro pour le gaspillage d'eau potable

Les nouvelles mesures qui aideront les citoyens à... (Photo: Émilie O'Connor)

Agrandir

Les nouvelles mesures qui aideront les citoyens à rencontrer les objectifs d'économie d'eau potable ont été présentées hier soir à Shawinigan.

Photo: Émilie O'Connor

Partager

Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) La Ville de Shawinigan entre dorénavant dans l'ère tolérance zéro envers le gaspillage d'eau potable.

Hier soir, le conseil municipal a adopté des modifications à son règlement général concernant l'utilisation de la précieuse ressource. Ces changements entreront en vigueur dès le 17 avril. De plus, la Ville a procédé au lancement de sa campagne «La consommation responsable de l'eau, c'est mon affaire!» pour aider les citoyens à atteindre les objectifs d'économie établis.

En 2011, chaque personne utilisait quotidiennement 714 litres d'eau par jour à Shawinigan. Le conseil municipal souhaite abaisser cette consommation à 622 litres en 2017, une réduction de 20 % comme le propose la Stratégie québécoise d'économie d'eau potable annoncée en 2011 par le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire.

Dans le cadre du dossier d'approvisionnement en eau potable, la Ville s'était engagée, en 2010, à sensibiliser ses citoyens à adopter des comportements responsables dans l'utilisation de l'eau potable. La période de grâce est maintenant terminée et dorénavant, cinq agents de sécurité n'hésiteront pas à punir les comportements déviants avec des amendes minimales de 100 $, pouvant grimper jusqu'à 500 $ en cas de récidive.

«Ils vont donner des infractions à la première occasion», assure le maire, Michel Angers. «Nous avons une patrouille bleue qui s'occupera de la sensibilisation, mais nos agents travailleront directement à faire appliquer la réglementation et il n'y aura pas de passe-droit. À partir du 17 avril, celui qui se fera prendre recevra une contravention.»

Les modifications réglementaires touchent essentiellement à l'arrosage des jardins, potagers et pelouses. Dorénavant, il faudra utiliser un boyau muni d'un pistolet à fermeture automatique ou d'un dispositif oscillateur de projection de l'eau.

La Ville réduit considérablement la période d'arrosage permise. Elle s'étendra dorénavant du 1er juin au 1er septembre, plutôt que du 1er mai au 1er octobre. De plus, les heures d'arrosage autorisées sont maintenant fixées de 19 h à 22 h plutôt que de 18 h à 23 h et ce, du lundi au jeudi plutôt que du lundi au dimanche.

Les systèmes automatiques d'arrosage seront soumis aux mêmes contraintes, mais cette fois, entre 4 h et 7 h le matin uniquement. La méthode de concordance entre les dates et les adresses paires et impaires continuera à s'appliquer.

Fait à noter, les systèmes automatiques devront être équipés d'un détecteur d'humidité pour éviter l'arrosage lors des journées de pluie ou lorsque le taux d'humidité est suffisant.

Évidemment, l'utilisation de l'eau potable pour nettoyer un stationnement, une allée, une entrée, un trottoir, pour faire fondre la neige est prohibée. Un lavage d'un véhicule par semaine est permis, à condition d'utiliser un seau et un pistolet d'arrosage à fermeture automatique.

Le maire mentionne que la Ville a déjà mis en place des mesures qui entraînent des baisses de consommation substantielles. Par exemple, le remplacement des compresseurs de l'aréna de Grand-Mère entraîne une réduction de 442 000 litres par jour!

Sans surprise, la mesure la plus efficace consiste à remplacer les conduites d'aqueduc désuètes, qui ont permis, depuis trois ans, d'économiser pas moins d'un demi-million de litres d'eau par jour.

Programmes de soutien

Parallèlement à ces changements, la Ville proposera deux programmes d'aide pour économiser l'eau potable.

Ainsi, sous certaines conditions, elle remettra un montant de 65 $ pour le remplacement d'une toilette standard par une toilette à faible débit. Ce rabais sera offert jusqu'au 31 décembre 2013.

Pierre Giguère, membre de la commission sur l'environnement, précise qu'une toilette à faible débit permet une économie quotidienne de plus de 50 litres d'eau, ou 18 250 litres par année.

La Ville poursuit également son programme de récupérateur d'eau de pluie, en vigueur depuis 2011. Elle rembourse 50 % du prix d'un baril, jusqu'à concurrence de 50 $. Cette installation permet de récupérer jusqu'à 4000 litres par année, estime la Ville.

En appui de cette initiative, les marchés IGA des secteurs Shawinigan et Shawinigan-Sud offriront encore cette année 140 barils, moyennant une contribution de 30 $. Cette distribution est prévue le 2 juin.

Enfin, la Ville offrira 1100 trousses d'économie d'eau potable au cours des prochaines semaines. D'abord aux élèves de 5e année de Shawinigan, puis à ceux qui se présenteront au stand d'information qui sera installé pendant la Foire en ville et l'Expo-Auto, en juin.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer