Nouveau visage à la CCIS

La présidente de la CCIS, Nancy Déziel, accueille... (Photo: Émilie O'Connor)

Agrandir

La présidente de la CCIS, Nancy Déziel, accueille cette semaine son nouveau directeur général, Philippe Roy.

Photo: Émilie O'Connor

Partager

Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) La Chambre de commerce et d'industrie de Shawinigan profitera de sa première activité de l'année ce midi, à l'Auberge Gouverneur, pour présenter son nouveau directeur général. Philippe Roy a été choisi par le conseil d'administration pour succéder à Geneviève Bédard, qui occupe maintenant le poste de directrice de la Fondation du Collège Shawinigan.

L'homme de 39 ans avoue lui-même qu'il possède un parcours atypique. Originaire de Québec, il est établi à Trois-Rivières depuis cinq ans.

Il a travaillé en publicité et en marketing pendant huit ans. Il a aussi touché au tourisme d'aventure comme guide un peu partout à travers la province. Au cours des dernières années, il s'est tourné vers l'économie sociale comme coordonnateur d'activités chez Handicap Soleil.

Parallèlement à son parcours professionnel, M. Roy complète une maîtrise en loisir, culture et tourisme à l'Université du Québec à Trois-Rivières.

Il croit que sa personnalité cadre bien avec le profil qui était recherché à la CCIS, qui compte maintenant 530 membres.

«J'aime les gens», laisse-t-il tomber. «Je suis un gars sociable de nature. Je veux rendre le milieu des affaires intéressant, accueillant, attrayant. Avec mes antécédents dans le milieu communautaire et le développement durable, je souhaite faire émerger des idées qui permettront de mettre en place des projets différents. Ce sera un beau défi à relever. Je souhaite amener un vent de fraîcheur, une nouvelle façon de voir les choses. Je suis quelqu'un qui a beaucoup d'écoute et d'ouverture.»

La présidente de la CCIS, Nancy Déziel, précise qu'une vingtaine de candidats avaient démontré leur intérêt pour le poste.

«Notre effectif est en hausse, nos finances sont stabilisées; on voulait un candidat solide pour assurer la continuité», commente-t-elle. «Ce que nous avons aimé chez Philippe, c'est son côté dynamique et posé en même temps. Il aime travailler en équipe, il est mobilisateur et il respecte les différences.»

Entré en poste lundi, M. Roy ne tardera pas à briser la glace. La CCIS présente sa première activité de l'année ce midi, alors qu'elle reçoit à sa tribune pour la première fois le maire de Shawinigan, Michel Angers.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer