Nouveau plan de sécurité civile lancé

Sur la photo: Pierre Beauséjour, coordonnateur des mesures... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Sur la photo: Pierre Beauséjour, coordonnateur des mesures d'urgence de la Régie intermunicipale des incendies de la Vallée du Saint-Maurice, Lucien Mongrain, maire de Trois-Rives et président du conseil d'administration de la Régie intermunicipale des incendies de la Vallée du Saint-Maurice et Alain Beauséjour coordonnateur de site et responsable de la sécurité incendie Vallée du Saint-Maurice.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Roch-de-Mékinac) Question d'être en mesure de mieux réagir lors de situations d'urgence, la Régie intermunicipale des incendies de la Vallée du Saint-Maurice s'est dotée d'un nouveau plan intermunicipal de sécurité civile.

Le plan qui a été élaboré en collaboration avec les municipalités de Grandes-Piles, Saint-Roch-de-Mékinac et Trois-Rives a été lancé et présenté mardi par les dirigeants de la Régie. 

Ces derniers le qualifient d'ailleurs d'approche innovante et hautement gagnante.

Ils précisent par ailleurs qu'ils planchaient sur ce plan avant même que les récentes inondations frappent un peu partout au Québec.

«Les inondations démontrent combien il importe de planifier ses mesures d'urgence avant que le sinistre arrive. Cela nous permet d'avoir une longueur d'avance», affirme le coordonnateur des mesures d'urgence de la Régie, Pierre Beauséjour.

Dans le cadre de ce plan, les trois municipalités membres planifieront entre autres les mesures d'urgence de façon conjointe selon les risques pouvant survenir sur leur territoire de 1025 km2 et mettront en commun les connaissances du territoire des responsables municipaux en matière d'urgence. De plus, ces responsables s'impliqueront dans toutes les situations d'urgence, peu importe où elles surviendront sur le territoire desservi par la Régie.

«Ce regroupement nous permet une plus grande connaissance du territoire et une mise en commun de nos forces. Ce n'est donc pas seulement la structure d'urgence qui est gagnante, mais l'ensemble des 1900 occupants du territoire», poursuit M. Beauséjour.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer