Relais pour la vie à Hérouxville: un vent de fraîcheur souffle

On aperçoit, dans l'ordre habituel, Hubert Damphousse, président... (Stéphane Lessard)

Agrandir

On aperçoit, dans l'ordre habituel, Hubert Damphousse, président d'honneur, Caroline Viviers, directrice régionale de la SCC, ainsi que Josée Paquette et Jeanne Chateauvert, coprésidentes de l'événement.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Photo: Francois Gervais14/09/16. TR, Journal. Bloc photo Felix St-Aubin
Félix St-Aubin
Le Nouvelliste

(Hérouxville) Quelques nouveautés ont été apportées en vue de la 7e édition du Relais pour la vie de Hérouxville, seul événement du genre de la Société canadienne du cancer (SCC) à se tenir au cours de la saison hivernale à la grandeur du pays. Présidée par Hubert Damphousse, la marche du 4 mars prochain se tiendra cette fois-ci au Domaine Tavibois, un endroit propice au recueillement et à la commémoration, et se déroulera de midi à minuit.

L'activité, qui a pour objectif de célébrer la vie malgré le cancer, de rendre hommage aux personnes touchées par cette terrible maladie et de lutter dans le but de sauver plus de vies, présente un tout autre défi à Hérouxville puisque les participants doivent faire fi d'une température en deçà du seuil de congélation. Le climat froid de mars est l'une des deux raisons qui ont motivé les organisateurs à modifier la plage horaire de l'événement.

«On veut que ce soit plus familial. Les Relais pour la vie sont toujours la nuit parce qu'on dit que le cancer ne dort pas, mais il y a aussi les enfants qui sont beaucoup atteints du cancer, donc on s'est dit qu'en le faisant de midi à minuit il y aura plus de familles. Et comme nous serons en hiver, il faut penser [au fait] qu'il fait froid parfois la nuit», avance la coprésidente, Jeanne Chateauvert.

Ce changement a été appliqué dans l'optique de mobiliser plus que les huit équipes et les quelque 40 000 $ de la dernière édition. Le comité organisateur a bon espoir d'atteindre le plateau des 10 groupes, des 55 survivants pour une marche qui leur est destinée et des 1375 luminaires vendus en vue d'une cérémonie prévue à cet effet.

Chaque année, plus de 1800 personnes de la région reçoivent un diagnostic de cancer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer