Présent pour de bon

Tout comme en 2015, le Festival de motocross... (Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

Tout comme en 2015, le Festival de motocross de Sainte-Thècle devrait attirer des milliers de personnes.

Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sainte-Thècle) Pas question de partir une deuxième fois. Après s'être absenté pendant six ans, le Festival de motocross de Sainte-Thècle est de retour jusqu'au 31 juillet prochain, au grand bonheur des adeptes de motocyclette, et tout porte à croire qu'il y sera encore quelques années.

Éric Moreau, promoteur de l'événement, s'était lancé dans d'autres projets au cours des dernières années, projets qui ne lui permettaient pas d'organiser le festival. Le grand manitou de l'événement s'est toutefois rappelé pourquoi il avait organisé ce festival pendant cinq ans avant de quitter en 2009.

«Je n'ai jamais vraiment voulu arrêter d'organiser le festival. Cependant j'avais d'autres projets que je voulais réaliser et je devais faire un choix. Je voulais revenir avec de belles nouveautés en 2016», a-t-il confié.

Moreau et son comité organisateur promettent une semaine fort chargée. Son événement, qui est pour une deuxième année de suite associé avec la Série Challenge Québec Motocross, devrait attirer près de 400 coureurs. Plusieurs athlètes de la région seront regroupés lors des différentes épreuves. Au total, ce sont près de trente courses qui auront lieu aux abords du lac Chicot, présentées dans six catégories différentes. Le circuit a d'ailleurs été revampé avant l'événement, alors que la plupart des sauts ont été agrandis et plusieurs sections ont été retouchées.

Outre les compétitions, les amateurs pourront profiter de la terrasse qui s'est refait une beauté récemment, et des activités sous le chapiteau qui est placé à un endroit plus stratégique cette année, selon Éric Moreau. Les spectateurs pourront aussi assister aux performances d'Elboduo, un duo de chanteurs de la place, les Frères Flibote, un orchestre de Victoriaville et du renommé chansonnier Éric Masson.

Le 31 juillet, le festival sera clôturé par l'École Yamaha, qui sera sur place pour initier les plus petits. Les jeunes seront vêtus de la tête aux pieds et pourront donc essayer des engins 50 cc avec l'aide des professionnels.

«Le motocross est très populaire en région. C'est important pour nous de faire participer les jeunes, nous voulons de la relève!»

Même si son événement se tient une semaine avant le Grand Prix de Trois-Rivières, Moreau affirme que cela n'affectera pas le nombre de visite en Mauricie. On s'attend à attirer plus de 5000 personnes en tout et partout.

«J'ai déjà tenu le Festival en même temps que le Grand Prix et ça n'avait pas eu un impact négatif sur l'assistance. Ce n'est pas le même genre de public que le festival cible», constate-t-il.

Éric Moreau ne sait pas jusqu'à quand il continuera d'organiser ce rendez-vous annuel, mais il assure toutefois que le Festival de motocross de Sainte-Thècle sera présent encore pour quelques années.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer