Une résidence pour personnes âgées à Saint-Tite?

Un promoteur souhaite acquérir le terrain de l'actuel... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Un promoteur souhaite acquérir le terrain de l'actuel stade de baseball de Saint-Tite afin de construire une résidence pour personnes âgées.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Tite) Un promoteur privé caresse le projet de construire une résidence pour personnes âgées de 86 appartements à Saint-Tite. Pour réaliser ce projet d'environ 12 millions $, le promoteur souhaite toutefois acquérir le terrain de l'actuel stade de baseball de la municipalité, forçant l'administration municipale à le déménager.

Le maire André Léveillé convie les citoyens de... (Archives, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Le maire André Léveillé convie les citoyens de Saint-Tite à une soirée d'information sur le projet le 9 mai prochain, à 19 h, à la salle du club des aînés.

Archives, Le Nouvelliste

Le terrain du stade de baseball situé sur la rue Adrien-Bélisle est très près du coeur du village de Saint-Tite. Le bureau de poste, l'église ainsi que plusieurs commerces sont situés tout près. Le promoteur souhaite acheter ce terrain à la Municipalité notamment en raison de son emplacement au coeur de la ville.

Par la suite, l'administration municipale devra déménager, à ses frais, le terrain de baseball à l'extrémité sud de la rue Saint-Gabriel, où l'on retrouve déjà des terrains de soccer.

«Il faut changer le stade de baseball de place pour permettre la construction», affirme le maire de Saint-Tite, André Léveillé.

«On couperait un terrain de soccer sur les terrains au bout de la rue Saint-Gabriel pour construire notre nouveau stade de baseball. C'est toutefois en préparation. Nous n'avons pas encore toutes les données et les coûts.»

Les citoyens de Saint-Tite sont d'ailleurs conviés à une soirée d'information sur ce projet le 9 mai prochain, à 19 h, à la salle du club des aînés.

Des représentants de la Municipalité seront avec l'entrepreneur pour présenter le projet et répondre aux questions de la population, dont les interrogations sur les coûts du projet et du déménagement du stade de baseball. Les résidents de Saint-Tite devraient recevoir des invitations par téléphone en début de semaine.

Plusieurs détails inconnus du projet seront divulgués lors de cette soirée. «Le promoteur va annoncer son projet et nous, à la Municipalité, nous allons parler des changements que nous sommes obligés de faire pour accueillir cette résidence», précise la maire de Saint-Tite qui ne souhaite pas divulguer tous les détails du projet avant la soirée d'information du 9 mai prochain.

Nous savons toutefois que cette résidence comporterait notamment des appartements quatre et demi, trois et demi ainsi que 18 chambres pour une clientèle semi-autonome. Une telle résidence serait souhaitée à Saint-Tite, où ce type de service est plutôt inexistant.

Le projet de résidence pour personnes âgées pourrait en effet régler un problème de disponibilité du logement à Saint-Tite. Le maire indique que la moitié des employés d'entreprises de sa municipalité habitent à l'extérieur, faute de logements, et qu'il ne reste que très peu de terrains disponibles pour la construction. Le développement domiciliaire a toutefois un autre obstacle majeur. Tant que la mise aux normes du système d'eau potable municipale n'est pas terminée, les développements sont freinés.

«Tant que cette mise aux normes n'est pas complétée, nous ne pouvons pas développer de nouveaux secteurs. Notre nouveau quartier, J.A.-Boulet, est plein actuellement», note le maire de Saint-Tite. «Il faut faire un autre secteur résidentiel.»

Cette mise aux normes du système d'assainissement d'eau potable ne sera toutefois pas complétée avant deux ans. De plus, le développement domiciliaire à Saint-Tite se retrouve rapidement confronté à la présence de terres agricoles près du périmètre urbain ainsi qu'à celles en zones inondables. Les espaces pour construire de nouvelles résidences sont donc très rares, mais la Municipalité souhaite corriger cette situation dans quelques années.

Une des solutions qui s'offrent à elle est de construire sur des terrains vagues seulement utilisés lors d'une courte période de l'année. Nous savons que la Municipalité envisage d'acheter des terrains utilisés lors du Festival western de Saint-Tite pour accueillir des campeurs.

«Nous avons beaucoup de terrains de disponibles, mais ils ne sont pas à vendre parce qu'ils sont opérés lors du Festival western de Saint-Tite. Ces terrains sont donc très rentables», affirme le maire.

André Léveillé soutient que dans deux ans, la Municipalité pourrait acheter certains de ces terrains. Le maire évoque même des possibilités d'expropriation, «pour qu'on puisse redémarrer un autre secteur domiciliaire».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer