Santé financière précaire à la Coop de Mékinac

La Coop de solidarité de Mékinac lors de...

Agrandir

La Coop de solidarité de Mékinac lors de son ouverture, en 2013.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rives) Fondée en 2013, la Coop de solidarité de Mékinac a une situation financière précaire, si bien qu'une restructuration importante s'impose si elle veut survivre.

L'épicerie et la station-service de cette coop située à Saint-Joseph-de-Mékinac dans la municipalité de Trois-Rives pourraient bien disparaître du paysage si cette restructuration n'est pas effectuée. Ses 270 membres perdraient donc un important commerce de proximité.

La Coop de solidarité subit la hausse des prix des aliments et les touristes sont moins nombreux à la fréquenter. Ces deux éléments nuisent à sa rentabilité.

«Malgré notre meilleur exercice financier de l'an dernier, nous demeurons déficitaires de sorte que les déficits accumulés des trois premiers exercices financiers compromettent nos chances de maintenir les services nécessaires à notre communauté», affirme dans un communiqué de presse la présidente de la Coop, Diane Moody.

«La coopérative est cependant confrontée à de nouvelles exigences de la part de ses créanciers, ce qui nous force à avoir recours à des mesures extraordinaires, soit les services d'un syndic pour reformuler une structure financière. Ceci permettant à de nouveaux partenaires de s'impliquer auprès de la coopérative. Ce scénario nous permet aussi de maintenir notre statut coopératif, les parts de nos membres et nos relations avec nos fournisseurs.»

La Coop de solidarité de Mékinac bénéficie du soutien de la Fédération des coopératives en alimentation du Québec, de la Coopérative de développement régional du Québec région Centre-du-Québec/Mauricie de même que de différents partenaires locaux.

Malgré l'incertitude financière de la Coop, sa présidente demeure confiante de pouvoir arriver à résoudre la situation. «Les membres du conseil demeurent confiants de pouvoir concrétiser sous peu le nouveau montage financier permettant la pérennité de la coopérative et de maintenir les services de proximité pour les résidents et villégiateurs des secteurs du lac Mékinac, du lac du Missionnaire et de Saint-Joseph-de-Mékinac», soutient Mme Moody. «Nous serons plus qu'heureux de vous faire connaître le résultat de nos efforts sous peu.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer