Baisse de 3,23 % du taux de taxation à Saint-Tite

Le maire de Saint-Tite, André Léveillé.... (Émilie O'Connor)

Agrandir

Le maire de Saint-Tite, André Léveillé.

Émilie O'Connor

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Tite) La Ville de Saint-Tite a vu la valeur de son parc immobilier augmenter de 7,52 % dans son nouveau rôle triennal d'évaluation foncière pour s'établir à 322 millions $. C'est donc en fonction de cette réalité que le budget 2016, adopté mardi soir, prévoit une diminution de 3,23 % du taux de taxation.

Ainsi, le taux de taxation pour les résidences passe de 0,93 $ du 100 $ d'évaluation à 0,90 $. Du côté des immeubles non résidentiels, ce taux est maintenant de 1,13 $ du 100 $ d'évaluation.

«Une résidence moyenne à Saint-Tite vaut 138 000 $. Avec le nouveau taux de taxation, les taxes sur cette maison seront de 1242 $», souligne le maire de Saint-Tite, André Léveillé. 

«Certaines catégories d'immeubles vont voir leur compte de taxes augmenter, d'autres diminuer ou encore rester sensiblement le même que l'année précédente», ajoute la directrice générale de la Ville de Saint-Tite, Alyne Trépanier. 

Le maire souligne de son côté que les résidences dont les valeurs ont augmenté de plus de 5 % lors du dernière rôle d'évaluation devraient voir leur compte de taxes augmenter légèrement. «L'augmentation de la valeur des bâtiments varie beaucoup selon le secteur», indique le maire Léveillé. 

Toutefois, certains tarifs pour les services seront à la baisse à Saint-Tite en 2016. Une nouvelle entente avec la MRC de Mékinac sur la collecte des déchets et des matières recyclables fait baisser la facture des citoyens de 208 $ à 188 $. 

«Autre élément intéressant, notre quote-part à la Sûreté du Québec a également baissé», note Mme Trépanier.

De plus, les résidences reliées au réseau d'égout n'auront plus à payer le montant de 53 $ comme lors des années précédentes. La dette de la Ville concernant cette infrastructure a été entièrement épongée. «Nous avons terminé de la payer en 2015», précise la directrice générale de la Ville de Saint-Tite.  

Globalement, la Ville de Saint-Tite a adopté un budget de 6 595 780 $, ce qui représente une augmentation de 3,02 % par rapport à l'année précédente.  

«Nous recommençons à retrouver des compensations tenant lieu de taxes avec le nouveau pacte fiscal. Nous allons avoir 54 000 $ de ces compensations», affirme le maire qui souligne que depuis trois ans, Saint-Tite a perdu 40 000 $ en péréquation. 

«Lorsque la parc immobilier prend de la valeur, on perd de la péréquation», souligne la directrice générale.

L'eau potable toujours la priorité

Le maire Léveillé indique que les deux tiers du vaste projet de modernisation du réseau d'eau potable sont déjà réalisés, mais qu'il reste encore un maillon important à compléter. La construction de l'usine de traitement de l'eau est donc la priorité du nouveau plan triennal d'immobilisation de Saint-Tite. Il s'agit d'un projet de 12 millions $. 

«Le projet est en train de s'attacher. Nous avons eu des études d'impacts avec le ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire ainsi qu'avec le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. On devrait avoir un dénouement au début de l'année 2016», estime le maire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer