Le Club de voile Saint-Maurice veut se faire connaître

Une partie des membres du conseil d'administration du... (Photo: Audrey Tremblay, Le Nouvelliste)

Agrandir

Une partie des membres du conseil d'administration du Club de voile et de l'école de voile ont accueilli les visiteurs, samedi. De gauche à droite: Marie-Danielle Poirier, Pierre Coutu, Co-A-Sou Gignac, George Coutu, Fred Harnois et Yves Garceau.

Photo: Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Audrey Tremblay
Le Nouvelliste

(Grandes-Piles) Le Club de voile Saint-Maurice, installé à la marina de Grandes-Piles, a reçu la population lors d'une journée portes ouvertes, samedi. Les visiteurs ont pu, entre autres, s'initier au sport grâce au nouveau simulateur de voile.

«On veut se faire voir et le but c'est aussi d'amener des jeunes. [...] On a créé un simulateur au sol. La personne s'assoit dedans, on bouge avec la voile, ça permet de voir les effets», a lancé Yves Garceau, Responsable des médias, marketing et des commandites pour l'école de voile.

Cet été, le club proposera également des démonstrations et des cours de «stand up paddle board», en plus des autres cours.

«On a à peu près les plus belles conditions de la province pour la voile et le paddle board. On est chanceux d'avoir un site magnifique et d'avoir la Ville qui collabore parfaitement avec nous. On a aménagé notre site et on est équipé pour recevoir des compétitions de niveau canadien. On a des ambitions assez hautes au point de vue du développement de la voile dans la région», a souligné le président du conseil d'administration du Club de voile Saint-Maurice, Georges Coutu.

L'école de voile Saint-Maurice offrira cet été des camps de voile pour les jeunes. D'ailleurs, le Club de voile a mis de l'avant un programme de parrainage pour les jeunes. Des commanditaires payeront la somme de 200 $ qui permettra à un jeune, dont les parents n'ont pas les moyens, de suivre les cours. «Ce jeune-là va venir ici et il n'aura pas besoin de payer. Au lieu de donner de l'argent et ne pas savoir ce que les gens font avec, les commanditaires parrainent un jeune et ils vont connaître son nom. Le jeune il va avoir des cours de 9 h 30 à 16 h tous les jours, il va aller sur l'eau, il va apprendre le vent, les noeuds et à la fin, il va être capable de se promener sur la rivière», a précisé M. Garceau.

Une équipe de compétition est également née au Club de voile Saint-Maurice cette année et tous les espoirs sont permis. «Ils vont être entraînés par Co-A-Sou Gignac. J'ai l'impression que des membres de notre équipe vont faire bonne figure au championnat provincial», a conclu M. Coutu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer