La population de Notre-Dame-de-Montauban renoue avec son marché

La population de Notre-Dame-de-Montauban n'aura plus à se... (Photo: Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

La population de Notre-Dame-de-Montauban n'aura plus à se rendre jusqu'à Lac-aux-Sables pour faire son marché.

Photo: Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Les résidents de Notre-Dame-de-Montauban peuvent à nouveau faire leur marché dans leur municipalité. Le nouveau marché d'alimentation Omni, qui s'est installé dans les locaux de la Coopérative de Montauban, ouvre ses portes dès jeudi matin, au grand soulagement de la population qui devait depuis février se rabattre sur le marché de Lac-aux-Sables, situé à une vingtaine de minutes de route.

Le nouveau propriétaire de l'épicerie d'une superficie d'environ 5000 pieds carrés, Dany Doucet, possède déjà le Marché Tradition de Lac-aux-Sables, la municipalité voisine. Après le départ du marché de la coopérative de Saint-Ubalde en janvier dernier, il a négocié un bail avec la coopérative Montauban, la propriétaire des locaux, afin d'ouvrir un nouveau marché d'alimentation. La bannière Omni est une filiale de Sobeys, le géant canadien de l'alimentation.

«Nous allons travailler fort pour que ça fonctionne. Lorsque j'entreprends de quoi, c'est que ça va marcher», lance avec assurance M. Doucet. «Je vais administrer du mieux que je peux pour que ça soit fonctionnel.»

Dany Doucet avoue qu'il souhaitait offrir aux résidents de Notre-Dame-de-Montauban la possibilité de faire leur marché près de chez eux, plutôt que d'être contraints de se rendre dans la municipalité voisine.

«Ils venaient malgré tout dans mon commerce à Lac-aux-Sables, mais quand tu as besoin d'une pinte de lait le soir, c'était loin», souligne le propriétaire.

Le nouveau marché offrira tout ce dont les résidents ont besoin. «Nous offrons tous les produits normaux qu'on retrouve dans un supermarché. Nous offrons les viandes, des fruits et légumes ou des produits de boulangerie. Et nous serons aussi une agence de la SAQ», ajoute M. Doucet en avouant qu'il a encore en tête des idées, mais que le temps a manqué entre la reprise du commerce et son ouverture. «C'est exceptionnel qu'on soit capable d'ouvrir en mai après une fermeture en février.»

La reprise de l'épicerie permet également le maintien de quatre emplois à Notre-Dame-de-Montauban et la création de deux autres prochainement. Avec le début de l'été et de la saison touristique qui s'amorce, le commerce pourra bientôt embaucher d'autres employés, tant la fréquentation du commerce augmente à la saison chaude. Selon les anciens exploitants, le chiffre d'affaires triple en été, en raison des nombreux villégiateurs présents dans ce secteur de la région.

«Je peux confirmer qu'à Lac-aux-Sables c'est la même chose. On triple le chiffre d'affaires en été. On vit beaucoup avec le tourisme», indique Dany Doucet.

L'homme d'affaires exploitera de plus la station-service de la bannière Sonic, située devant le marché d'alimentation. «Nous avons gardé l'entente avec Sonic pour la station-service, mais nous louons les installations à la coopérative», souligne M. Doucet.

La quincaillerie qui était autrefois exploitée à côté du marché d'alimentation demeure toutefois fermée. «J'ai fait un mur et j'ai ajouté des comptoirs pour produits congelés pour séparer les deux commerces», note Dany Doucet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer