Forum économique: la Chambre de Mékinac prendra le leadership

Le maire de Saint-Tite, André Léveillé....

Agrandir

Le maire de Saint-Tite, André Léveillé.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louise Plante
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) C'est manifestement la Chambre de commerce de Mékinac qui mènera à bon port l'idée du maire de Saint-Tite, André Léveillé, de tenir un forum économique qui permettra aux gens d'affaires de ce coin de la Mauricie de faire savoir aux élus leurs attentes à la suite de la transformation imposée à leur CLD par le gouvernement Couillard.

«Ne prenez pas de décision avant de nous avoir consultés!» Ce cri du coeur d'un entrepreneur lancé aux maires de la MRC de Mékinac, mercredi soir dernier, n'est pas passé inaperçu.

Voyant que le préfet Alain Vallée, ainsi que quelques autres maires risquaient de rester campés sur leurs positions («C'est nous qui décidons», avait fermement répondu le préfet), le maire de Saint-Tite a annoncé son projet, rapidement repris au vol par la directrice de la Chambre de commerce de Mékinac, Geneviève Racine, qui assistait également à la réunion.

Le maire Léveillé, qui participait jeudi à une rencontre des maires de villes de centralité, où il était aussi question de l'avenir du développement économique en région, a confié au Nouvelliste qu'il croyait qu'un forum économique, peu importe la formule qu'il prendra, pourrait contribuer à dénouer l'impasse à la MRC de Mékinac où les maires se divisent actuellement en deux groupes égaux bien campés: l'un veut maintenir l'autonomie du CLD, l'autre veut le rapatrier sous forme de comité relevant du conseil de la MRC.

Se disant très concernés, des gens d'affaires ont aussi laissé entendre mercredi soir dernier, que ceux d'entre eux qui exercent une forme de bénévolat dans la structure actuelle du CLD Mékinac ne seraient sans doute pas intéressés à s'impliquer autant si l'organisme devait passer sous la tutelle de la MRC.

«Pour l'instant, il n'y a pas encore d'organisateur du forum mais moi, j'aimerais que ce soit la Chambre de Mékinac, poursuit André Léveillé. Ils sont intéressés. La directrice générale ainsi que la présidente, Ève Béland (de la Pourvoirie Club Hosanna), sont venues immédiatement me voir pour dire qu'elles voulaient que la chambre soit partie prenante de ce forum.

Moi, j'ai confiance, parce qu'on a une excellente chambre de commerce. Le CLD ferait aussi partie du processus. La Ville de Saint-Tite va collaborer, bien sûr, mais je souhaite que l'exercice soit régional. Pour cette raison, je ne veux pas prendre le leadership de ça... même si c'est mon idée.»

M. Léveillé a confié que sa réflexion avait été alimentée par les propos tenus par les gens d'affaires venus le voir pour lui dire qu'ils étaient d'accord avec ses déclarations rapportées dans Le Nouvelliste la semaine dernière. «Ils veulent dire leur mot dans le développement économique. Je pense qu'ils ont été clairs, hier (mercredi).»

Le maire de Saint-Tite reste toutefois prudent et insiste pour dire qu'il ne veut pas s'ingérer ni contrôler le développement économique dans la MRC.

«Notre CLD, j'y crois. Il y a beaucoup de compétence dans cet organisme. Lors du Gala de la Chambre de commerce de Mékinac, vendredi dernier, plusieurs témoignages ont été faits spontanément en faveur du CLD. Donc, il faut aller de l'avant et régler cette impasse-là. Il faut avancer. J'aimerais que ce happening économique régional ait lieu dès janvier.»

De son côté, la directrice de la CCM confirme l'intérêt de la chambre même si le comité exécutif de l'organisme ne se rencontre que la semaine prochaine. Mme Racine rappelle que la chambre a déjà tenu un événement similaire en 2008. Elle note aussi que le 27 octobre dernier, la MRC avait tenu une journée de réflexion, avec les intervenants économiques.

«Ça s'appelait Vision Mékinac et ça s'est fait avec la communauté entrepreneuriale. C'était une réflexion sur l'avenir de Mékinac où on a aussi présenté le nouveau pacte rural. Beaucoup de points en sont ressortis. On attend d'ailleurs le bilan. Le forum pourrait être du même ordre mais en ayant seulement des gens d'affaires qui viendraient nous dire comment ils voient le développement économique.

Cela permettrait d'outiller les maires pour qu'ils prennent une décision éclairée, vue par les gens d'affaires. Ce qui va en ressortir dans le fond, ce sont des recommandations car comme l'a déjà dit le préfet, ce sont les maires qui vont prendre la décision. Ça, on l'a très bien compris, mais on peut amener des pistes de réflexion» a-t-elle conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer