Un forum économique en 2015 dans Mékinac

Le maire de Saint-Tite, André Léveillé.... (Photo: Émilie O'Connor)

Agrandir

Le maire de Saint-Tite, André Léveillé.

Photo: Émilie O'Connor

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louise Plante
Le Nouvelliste

(Saint-Tite) Un forum économique aura lieu dès le début de 2015 dans Mékinac. C'est ce qu'a annoncé, mercredi soir, à la surprise générale le maire de Saint-Tite, André Léveillé, alors que les esprits commençaient à s'échauffer lors de la période de questions de la réunion mensuelle de la MRC de Mékinac.

Comme prévu, le dossier de la survie du CLD est venu sur le tapis, alors que pas un mot à ce sujet n'avait été prononcé au cours de la réunion où les maires venaient d'adopter les prévisions budgétaires. Pourtant, une bonne trentaine de gens d'affaires, d'entrepreneurs et producteurs, ainsi que des représentants de la Chambre de commerce et du CLD s'étaient donné la peine de se déplacer pour connaître le fin mot de l'histoire.

À une question du Nouvelliste sur la future structure du CLD, le préfet Alain Vallée a d'abord brièvement répondu que les maires n'avaient pas encore pris de décision et qu'en attendant de voir le projet de loi sur la question, le CLD poursuivrait son travail avec trois personnes en moins, soit celles responsables du tourisme, de la culture et des communications.

«C'est le développement économique qui a été privilégié», a-t-il déclaré. Il a aussi précisé que pour l'instant, l'organisme demeurerait dans ses actuels locaux où il a signé un bail de cinq ans.

Rapidement toutefois, plusieurs personnalités du monde des affaires, dont la présidente de la Chambre de commerce de Mékinac, Éve Béland, sont intervenues pour dire leur inquiétude quant à la possibilité qu'un comité remplace un jour le CLD et surtout qu'il soit incorporé à la MRC.

D'autres ont carrément déclaré qu'ils ne voulaient surtout pas que toutes les décisions économiques du CLD soient soumises à l'approbation des maires. Quelques personnes ont aussi insisté sur la qualité du travail effectué jusqu'à maintenant pour promouvoir la région de Mékinac et le tourisme équestre et s'inquiétaient de voir ces efforts réduits à néant.

Devant ces interventions, le préfet a tenté de se faire rassurant en insistant sur le fait que les employés qui s'occupaient du développement économique restaient en poste et que les maires étaient à la recherche de solutions pour conserver les autres personnes qui se consacraient surtout à la culture et au tourisme. Mais pour l'instant, il n'avait pas encore de solution à proposer.

Une autre personne a suggéré qu'on utilise les surplus du CLD et de la MRC pour maintenir le CLD dans son état actuel, mais le maire d'Hérouxville, Bernard Thompson, a répondu que les maires ignoraient pour l'instant s'ils avaient le droit de le faire.

Une chose est certaine, les cinq maires qui sont en faveur du maintien du CLD sous une forme indépendante de la MRC étaient visiblement ravis de voir tant de gens d'affaires à la réunion de la MRC.

Le président du CLD, Guy Dessureault, ne se gênait pas pour dire au préfet de les écouter, surtout après qu'Érick Duchesneau, du Centre Aventure Mattawin, et d'autres personnes aient demandé aux maires de ne pas prendre de décision avant de les avoir consultés. C'est à ce moment que tel un lapin sorti d'un chapeau de magicien, le maire André Léveillé a fait connaître son idée de Forum économique, un projet très bien reçu par les gens dans la salle et par la Chambre de commerce de Mékinac qui a immédiatement proposé d'y collaborer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer