Équilibre budgétaire en vue pour Saint-Tite

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louise Plante
Le Nouvelliste

(Saint-Tite) Sauf imprévu d'ici décembre, la Ville de Saint-Tite prévoit terminer l'année avec un léger surplus. C'est ce qu'on peut lire dans le discours du maire, livré cette semaine. André Léveillé, qui y fait également un bilan des réalisations municipales, ne peut s'empêcher de faire remarquer que malgré toute la compétence de l'équipe municipale, le conseil reste assujetti à des imprévus hors de son contrôle ainsi qu'à diverses normes qui retardent certaines actions. 2015 ne fera pas exception.

La perte de près 100 000 $ pour Saint-Tite occasionnée par le dernier pacte fiscal est une illustration de ces nombreuses contraintes. Des travaux sont d'ailleurs déjà en cours pour tenter de résorber cette coupe dans les transferts, sans avoir à la refiler directement aux contribuables. Dans le but d'avoir un budget équilibré et une hausse de taxes limitée - autant que faire ce peut - au coût de la vie, le conseil a tout simplement décidé de reporter quelques projets moins urgents.

L'autre exemple de ces contraintes est sans aucun doute la difficile réalisation de la mise aux normes du service d'eau potable. Un dossier en cours depuis plusieurs années et qui constituera la pièce maîtresse de l'administration Léveillé.

«L'année 2014 a permis de faire le point sur cet important projet, confie le maire André Léveillé. À la demande du ministère des Affaires municipales, nous avons effectué un processus d'analyse pour optimiser le projet dans son ensemble. Ce processus nous a permis de mettre à jour nos données recueillies depuis 2007 et de valider le concept initial.

La conclusion de cet exercice permettra de générer des économies. On ne peut encore dévoiler le montant car nous sommes en attente d'une rencontre avec le ministère afin d'ajuster les subventions et de pouvoir repartir sur une base solide pour la réalisation finale du projet en 2015-2016.»

Malgré les obstacles, la Ville continue de faire des projets, dont la mise en place d'un site industriel. On laisse entendre que des investissements créateurs d'emplois pourraient se concrétiser rapidement en 2015.

Le conseil poursuit également sa collaboration avec des promoteurs afin de terminer la présentation et la réalisation d'importants projets domiciliaires qui devraient répondre aux besoins urgents de logements locatifs et unifamiliaux. On sait que des terrains de grande superficie sont actuellement «gelés» par leurs propriétaires à Saint-Tite, car ils servent de terrain de camping lors du festival western et autres importants rassemblements.

Le conseil cherche donc un moyen de contourner le problème. Des négociations sont actuellement en cours. Un important projet domiciliaire serait dans l'air, mais on n'est pas prêt à l'annoncer immédiatement. De toutes façons, fait remarquer le maire Léveillé, tant que la municipalité n'aura pas réglé son dossier de mise aux normes de son réseau de distribution d'eau potable, on préfère ne pas se lancer dans un important développement qui ne ferait que mettre encore de la pression sur le réseau actuel.

Côté touristique, Saint-Tite veut collaborer avec les comités équestre et touristique pour la mise en place d'un projet porteur dans ce secteur d'activité. La disparition probable du volet tourisme du CLD de Mékinac forcera sans doute la ville de Saint-Tite mais aussi les municipalités environnantes à mettre les bouchées doubles dans ce domaine et à créer des collaborations.

Soulignons par ailleurs que c'est en 2015 que Saint-Tite devrait renouveler la convention collective de ses employés municipaux échue depuis décembre 2013. L'absence prolongée d'un employé clé dans les négociations a retardé ce dossier, si bien que le conseil a décidé de se tourner vers une firme spécialisée pour la suite des choses.

Soulignons enfin que le rapport annuel du maire Léveillé ne contient aucun indice quant aux taux de taxes contenus dans le prochain budget, sinon «qu'on fera tout pour les maintenir le plus bas possible». En plus des projets cités ci-haut, le conseil compte effectuer en 2015 la réfection du Ruisseau des Prairies et des conduites d'eau dans ce secteur, tout en maintenant ses actions pour la Politique familiale, les aînés, la jeunesse et le domaine entrepreneurial.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer