Laurent Robitaille candidat à la mairie de Louiseville

Laurent Robitaille est candidat à la mairie de... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Laurent Robitaille est candidat à la mairie de Louiseville.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) Yvon Deshaies aura de l'opposition à l'élection du mois de novembre. Laurent Robitaille, ex-directeur général de l'Office municipal d'habitation de Louiseville, a l'intention de lui ravir son poste afin de devenir le prochain maire de la ville.

M. Robitaille a dirigé l'OMH durant 28 ans et habite Louiseville depuis 35 ans. L'homme originaire de Saint-Jean-de-Matha considère que certains problèmes récurrents tardent à être réglés à Louiseville. Voilà pourquoi il se lance en politique municipale.

«La ville est traversée par deux rivières, mais la rivière du Loup n'est traversée que par un seul pont. Je veux un deuxième pont qui serait situé au nord du pont de la voie ferrée. C'est pour désengorger le pont actuel et ce serait plus pratique pour tout le secteur du parc industriel.»

M. Robitaille voit aussi d'un très bon oeil le prolongement du réseau d'égout vers les boulevards Saint-Laurent Est et Ouest ainsi que dans la partie nord de l'avenue Royale. Des citoyens de ces trois secteurs sont revenus à la charge dernièrement auprès du conseil louisevillois pour inciter les élus à aller en ce sens.

«Je suis pour ce projet. C'est pour assurer le développement de Louiseville. L'expansion d'une ville passe par ses industries et ses commerces, mais aussi par le résidentiel. Je n'ai pas vu beaucoup de vitalité ces dernières années au niveau commercial. Les entreprises du boulevard ont besoin d'être soutenues.»

Ces deux dossiers sont mis en priorité par Laurent Robitaille, qui a aussi des préoccupations pour le secteur communautaire, le volet sportif et les arts. Le candidat évalue le projet du pont à environ six millions de dollars. Pour réaliser autant ce projet que celui des égouts, le candidat à la mairie mise sur du soutien financier gouvernemental.

Contre la marijuana

Laurent Robitaille refuse de commenter le travail abattu par Yvon Deshaies jusqu'à maintenant. Il dit simplement que les deux hommes ont des visions d'avenir différentes. Mais il affirme clairement son opposition à la légalisation de la marijuana, un sujet qui obtient l'appui du maire actuel de Louiseville.

«Je ne suis pas là pour faire une campagne de salissage. Je suis candidat, car je veux que Louiseville redevienne un moteur économique et je veux offrir aux Louisevillois un avenir plus florissant. Mais je trouve ça terrible (la légalisation de la marijuana). Allez parler aux gens qui s'occupent des personnes en difficulté pour voir si c'est si simple à régler. La concentration de THC est aujourd'hui plus élevée et les dommages sont imposants à long terme», raconte l'homme âgé de 68 ans.

Le projet d'usine de cannabis thérapeutique à Louiseville devra faire la preuve qu'il apportera plus de points positifs que de négatifs pour gagner l'approbation de Laurent Robitaille.

«Il ne faut pas fermer la porte à ce projet. Mais il faut que ce soit rentable économiquement, avec plusieurs emplois bien payés, et qu'il soit peu dommageable pour les citoyens.»

M. Robitaille a contribué au fil des ans à de nombreux organismes comme Centraide et Entre-aide. Depuis 19 ans, il est le président de la Clé en éducation populaire, un organisme d'alphabétisation.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer