Un demi-million $ de surplus à Saint-Mathieu-du-Parc

Claude McManus... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Claude McManus

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Saint-Mathieu-du-Parc) La vingtaine de contribuables qui ont assisté au dépôt des états financiers 2016 à Saint-Mathieu-du-Parc, le 5 juin, ont pu constater que la Municipalité avait dégagé un surplus de 516 779 $ pour cet exercice financier, un montant près de deux fois plus élevé que celui de l'année précédente.

La différence s'explique par l'affectation exceptionnelle du fruit de la vente de propriétés dans le secteur de la Montagne.

En effet, sans ce montant de 225 000 $ qui ne doit servir qu'aux résidents du secteur, cet excédent devient presque une copie conforme aux 271 270 $ de 2015. Encore mieux, le maire, Claude McManus, fait remarquer qu'à seulement 26 305 $, l'excédent de fonctionnement démontre un grand respect des prévisions budgétaires de 2,8 millions $ effectuées à l'automne 2015.

«Ce n'est pas très élevé», soulève-t-il. «Ça démontre que nous n'avons pas taxé le monde pour rien! D'habitude, on aime avoir des marges un peu plus grandes, mais on peut dire que notre budget était assez précis.»

Les revenus de taxes n'ont pratiquement pas bougé à Saint-Mathieu-du-Parc en 2016, avec une progression de seulement 1,6 % à 2,374 millions $. Par contre, l'administration municipale a pu bénéficier de hausses dans les droits de mutation, les permis de construction et les droits sur les carrières et les sablières. Une modification au règlement de taxation a aussi permis à la Municipalité d'engranger 5000 $ de plus en intérêts.

Du côté des dépenses, les variations les plus significatives apparaissent dans les colonnes de la sécurité publique et des transports. Des augmentations salariales, divers achats et une hausse d'un contrat de déneigement expliquent notamment ces écarts. Par contre, la facture a baissé en loisirs et culture, notamment à la suite de la décision du conseil municipal de réduire sa contribution à la fête de l'Halloween et d'éliminer celle de la Féérie blanche.

En date du 31 décembre 2016, Saint-Mathieu-du-Parc disposait d'un excédent de fonctionnement non affecté de 836 182 $. Ce montant prend en considération une somme de 31 596 $ utilisée pour équilibrer le budget de l'année en cours. Quant à l'endettement total net à long terme de la municipalité, il s'établit à 1,346 million $.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer