Réseau d'égout dans le secteur Rivière-du-Loup: Yamachiche attend l'aval du fédéral

Michel Isabelle, maire de Yamachiche.... (Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

Michel Isabelle, maire de Yamachiche.

Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Yamachiche) Il ne manque plus que l'accord du gouvernement fédéral pour que Yamachiche prolonge son réseau d'égout jusqu'au secteur Rivière-du-Loup.

La Municipalité planche sur un projet estimé à 4,6 millions de dollars afin d'installer une conduite qui reliera les 109 maisons de ce secteur situé à plus de 5 kilomètres du coeur du village. Par le biais du Fonds pour l'eau potable et le traitement des eaux usées, relevant des gouvernements québécois et canadien, Yamachiche est sur le point d'obtenir un octroi de 2,9 millions de dollars pour réaliser un projet qui date de plus de 20 ans.

«On est actuellement en étude préliminaire pour la conception des plans et devis. On a eu des contacts avec un haut fonctionnaire du programme pour établir notre demande et on a reçu en décembre l'autorisation du gouvernement provincial», raconte le maire de Yamachiche, Michel Isabelle.

Ce dernier souhaite recevoir la confirmation de la participation du fédéral d'ici la mi-février. Le maire est confiant d'avoir toutes les cartes en sa possession afin de lancer dès 2017 les travaux d'installation de cette conduite dans ce deuxième secteur urbain de Yamachiche.

Selon les plans préliminaires, les eaux usées seront acheminées par gravité sur une section de la conduite principale. Ensuite, un poste de pompage et une ligne sous pression amèneront les eaux usées vers les étangs aérés de la Municipalité.

Yamachiche devra franchir d'autres étapes avant de lancer le chantier. Des travaux d'arpentage restent à faire, de même que l'obtention de permissions de passage de la conduite dans un secteur où les terrains ne sont pas très grands et où des maisons sont presque dans la cour arrière des propriétés voisines. 

Les citoyens du secteur seront rencontrés par l'administration municipale, question de discuter des coûts qui seront absorbés par les utilisateurs du réseau. Yamachiche devra aussi réfléchir aux citoyens dont la maison possède des installations septiques conformes aux normes environnementales.

«Il y a très peu de maisons conformes et un champ d'épuration dure 20 ans, rappelle Michel Isabelle. Pour ce qui est des coûts, l'objectif de la Municipalité est de ne pas arriver avec une taxe de secteur plus haute que celle du secteur du village.»

Actuellement, la taxe d'assainissement des eaux usées est de 11 cents par tranche de 100 $ d'évaluation plus un tarif de 309 $ par unité d'occupation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer