Du sport pour aider l'église de Charette

Guy Lafleur sera un des Anciens Canadiens qui... (Andréanne Lemire, Le Nouvelliste)

Agrandir

Guy Lafleur sera un des Anciens Canadiens qui prendront part au match de balle molle présenté le 21 août à Charette. Parions que l'ancien numéro 10 du CH aura sa large part d'autographes à signer.

Andréanne Lemire, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Charette) On dit souvent que le hockey est une vraie religion au Québec. Le Regroupement des gens d'ici de Charette utilise ces deux ingrédients pour présenter un match de balle molle avec les Anciens Canadiens afin d'amasser des fonds servant à retaper l'église paroissiale.

En 2015, la fabrique de Charette a amorcé une vaste campagne de financement dont l'objectif est d'aller chercher les 155 000 $ nécessaires à la rénovation de trois murs extérieurs de l'église. Le Regroupement des gens d'ici a décidé de faire sa part en organisant cette activité de financement qui aura lieu le dimanche 21 août au parc Francis-Bellerive.

«L'idée est de créer un événement de fierté. Quand on voit les efforts déployés par la fabrique, on ne pouvait passer outre de les aider», lance Guy Diamond, le président du regroupement, à l'issue d'une conférence de presse tenue mardi à l'église de Charette.

L'organisation de l'événement veut en faire une véritable fête populaire. Messe sous le chapiteau, dîner aux hot dogs et animation avec musique et structures gonflables précéderont le match qui réunira entre autres Guy Lafleur, Steve Penney et Sergio Momesso. Robert Rousseau agit à titre de président d'honneur de l'événement.

L'équipe locale sera composée notamment de Guy Diamond, du maire Claude Boulanger, de Claude Bellerive (ex-puissant cogneur au baseball rural) et de l'humoriste et chanteur originaire de Saint-Barnabé, Steeve Diamond.

L'organisation met 2000 billets en circulation. Ils seront vendus aux prix de 10 $ (entrée régulière) et de 50 $ pour le forfait VIP qui permettra notamment à son détenteur de rencontrer les joueurs avant le match et de se faire prendre en photos en leur compagnie.

L'objectif fixé par le Regroupement des gens d'ici est de dégager un profit variant entre 20 000 $ et 25 000 $. Étant donné que les coûts d'organisation de l'événement (18 500 $) sont déjà presque couverts par de précieuses commandites, le Regroupement est confiant de remettre une belle somme d'argent à la fabrique. «Je m'attendais à 10 000 $. On serait très heureux d'avoir 20 000 $, 25 000 $», avoue Mélanie Bellerive, la présidente de la fabrique.

La campagne de financement de la fabrique va bon train. Le conseil a récolté la somme suffisante pour la première phase, soit 80 000 $, dont 25 000 $ grâce au spectacle de Noël de décembre 2015. Dans deux semaines, le chantier se mettra en branle pour démolir la façade extérieure en briques, refaire l'isolation et construire un nouveau mur extérieur en pierres.

«Le conseil de fabrique se voyait à faire un choix: on fermait l'église ou on la relançait en lui donnant une deuxième vocation. On a décidé de la relancer. On veut la garder comme lieu de culte, mais on veut en faire un lieu de rassemblement. C'est le seul endroit à Charette qui peut accueillir plus de 200 personnes», rappelle Mme Bellerive en parlant de cette église construite en 1908 et agrandie en 1926.

Le concert de Noël de 2015 a été tellement apprécié que le conseil se prépare à annoncer la tenue d'un deuxième spectacle-bénéfice à la prochaine période des Fêtes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer