Oléoduc Énergie Est: la MRC de Maskinongé présentera un mémoire

Les organismes qui désiraient déposer un mémoire en lien avec le projet... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les organismes qui désiraient déposer un mémoire en lien avec le projet d'oléoduc Énergie Est de TransCanada avaient jusqu'au 31 mars pour le signifier au Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE). La MRC de Maskinongé sera du nombre.

Jusqu'ici, la MRC n'a pas pris position dans ce dossier d'oléoduc et elle ne devrait pas le faire dans ce mémoire qui est actuellement en rédaction et qui devra être remis au BAPE avant le 21 avril. Le mémoire servira avant tout à décrire les réalités régionales de la MRC et les risques qui y sont rattachés à l'endroit où l'oléoduc de TransCanada devrait être construit. Les municipalités de Maskinongé, Louiseville, Yamachiche et Saint-Étienne-des-Grès devraient être traversées par les tuyaux selon le dernier tracé présenté par l'entreprise.

«Le rapport que nous allons leur soumettre, ce ne sera pas un mémoire de 200 pages. Le BAPE pourra agir avec une certaine logique. On va soumettre un dossier au BAPE. À l'endroit où le trajet va passer, nous allons en parler. Nous allons déterminer ce qui est sensible et ce qui est dangereux», explique Robert Lalonde, préfet de la MRC.

Certains groupes, dont le Comité vigilance hydrocarbures de la MRC de Maskinongé, avaient déposé une demande officielle afin que l'instance réalise l'exercice le 10 mars dernier. Le mémoire est présentement en rédaction et devrait être complété dans les prochains jours.

«Il va y avoir un travail qui sera fait, mais je ne sais pas quand il sera déposé. Ça devrait être incessamment. Le BAPE est au courant et ils peuvent nous joindre à tout moment», ajoute M. Lalonde.

Parmi les réalités régionales qui pourraient être soulignées dans le dossier, on retrouve entre autres la composition du sol, argileux, la présence de plusieurs cours d'eau, comme les rivières du Loup et Yamachiche, ainsi que la présence du lac Saint-Pierre et de nombreux territoires agricoles.

Aucune prise de position

Si la MRC accepte de réaliser ce mémoire, elle continuera toutefois d'obéir à la résolution adoptée en août dernier et ne prendra pas position pour ou contre l'oléoduc Énergie Est. «Nous n'avons pas à prendre de position, rappelle le préfet de la MRC. On se fie aux experts et nous nous en remettons au BAPE, qui jugera. Et ce sera au fédéral de décider.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer