Un surplus anticipé de plus de 200 000 $ à Louiseville

Yvon Deshaies... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Yvon Deshaies

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) La Ville de Louiseville devrait conclure l'année 2015 avec un surplus comparable à celui de 2014.

Le rapport financier de l'an dernier a permis à Louiseville de dégager un excédent de 246 488 $. À quelques semaines de la fin de 2015, Yvon Deshaies s'attend à conclure la présente année avec un surplus variant entre 200 000 $ et 300 000 $.

«On a mis de l'argent dans les infrastructures, comme le parc du Tricentenaire, on a été partenaire dans les fêtes du 350e de Louiseville, on achète le terrain de la caisse Desjardins. On a fait beaucoup de choses. Et il reste encore novembre et décembre à compter. Mais on pense finir avec une couple de 100 000 $», relate le maire Deshaies.

Si les prévisions s'avèrent, Louiseville terminerait une deuxième année avec un surplus nettement inférieur à ceux enregistrés dans les années antérieures. 

En 2013, le surplus avait été de 621 731 $. Et le plus faible surplus noté depuis près de six ans, soit en 2010, a tout de même été de 472 407 $.

La diminution du surplus n'inquiète aucunement Yvon Deshaies, qui vit très bien avec des excédents plus modérés.

«C'est bien beau finir avec des surplus d'un million de dollars. Moi, j'aime mieux faire moins de surplus et faire plus d'ouvrage dans la ville.»

La modération a semble-il meilleur goût également dans l'établissement du prochain budget et du taux de taxation qui en découlera. 

Yvon Deshaies assure que le taux de taxe ne pourra être réduit, mais il n'écarte pas l'idée de maintenir la taxe à 1,07 $ par tranche de 100 $ d'évaluation.

«Un gel ou une petite hausse, c'est ce qu'on essaie de faire dans le prochain budget. Une baisse? Oubliez ça. Si on a une baisse une année, on est souvent pris pour l'augmenter de façon importante l'année suivante», commente M. Deshaies.

Le budget 2016 sera présenté le 16 décembre. Ce document sera accompagné du plan d'immobilisations pour la prochaine année. Les projets d'un parc de planches à roulettes et d'un terrain de dekhockey sont dans la mire du conseil.

«Ça fait des années qu'on parle d'un skate park. Le conseil est mûr. Si on est capable, on va faire les deux projets en 2016. Mais il faut regarder tout ça dans les prévisions: au total, ça va représenter  entre 275 000 $ et 300 000 $.»

De retour en 2017

L'actuel conseil de Louiseville se trouve à mi-mandat. Yvon Deshaies dit adorer son travail et assure que si la santé est au rendez-vous en 2017, il sera sur la ligne de départ à l'élection au poste de maire.

«On a fait du bon travail jusqu'à maintenant. Le conseil va bien, on travaille dans une ambiance familiale et les gens s'expriment clairement sur les dossiers. On a une bonne équipe d'employés. Moi, ma passion, c'est la politique. Je ne joue pas au golf, je ne joue pas au hockey. Je serai sur le ring en 2017, peu importe qui sera là et la population décidera. Point final.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer