Louiseville veut acquérir le terrain de l'ancienne caisse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(LOUISEVILLE) Le conseil de Louiseville a un oeil sur sa voisine. Les élus sont intéressés à acheter le terrain de l'ancienne caisse Desjardins et des démarches seront entreprises avec la direction de la Caisse Desjardins de l'ouest de la Mauricie pour déposer une offre d'achat.

La direction de cette institution financière annonçait dans Le Nouvelliste du 9 septembre sa volonté de se départir de ce terrain de plus de 24 000 pieds carrés avec la volonté d'y voir naître un projet contribuant à la vitalité économique du milieu.

Après en avoir été informé par la direction de l'institution financière, Yvon Deshaies a apporté ce sujet à la table de travail du conseil. Tous les élus sont d'accord avec l'idée que ce terrain situé à côté de l'hôtel de ville devienne la propriété de Louiseville.

«On est un peu serré dans le stationnement de l'hôtel de ville. On n'empêcherait pas les employés de la caisse de continuer de se stationner-là. On l'utiliserait comme stationnement, mais aussi comme emplacement pour nos activités populaires. On n'a plus de place au centre-ville. Il ne faut pas laisser passer la chance. Il faut tenter quelque chose avec la caisse. On sait que la direction demande 350 000 $. On peut s'asseoir avec ces gens».

Le Festival de la galette de sarrasin est une des activités populaires qui pourrait profiter d'un tel terrain. La tente à Poirier, un des éléments de la programmation du festival, va possiblement s'y installer cette année, étant donné que le parc du Tricentenaire nouvellement retapé ne pourra plus l'accueillir. C'est sans compter toute l'animation estivale menée par le comité des fêtes du 350e anniversaire de Louiseville qui a été souvent présentée dans des stationnements privés, gracieuseté de la bonne volonté des propriétaires des lieux.

«On va garder le terrain tel quel. On pourrait faire un peu d'aménagement avec des bancs et deux ou trois bacs à fleurs, mais pas plus. On ne va pas l'asphalter. Toutes nos activités d'animation au centre-ville seraient concentrées là», ajoute M. Deshaies.

Le conseil veut aussi se donner une marge de manoeuvre, advenant que l'hôtel de ville ait besoin d'être agrandi dans quelques années. La possibilité de revendre le terrain, en tout ou en partie, pourra aussi être considérée par les futurs élus.

DE L'OUVERTURE CHEZ DESJARDINS

L'intérêt porté par le conseil municipal pour le terrain de l'ancienne caisse de Louiseville est plutôt bien accueilli par la direction de la Caisse Desjardins de l'ouest de la Mauricie. Comme le rappelle Jacques Duranleau, Desjardins veut que le terrain soit utilisé à bon escient et qu'il ne serve pas à des fin de spéculation.

«Le projet de la Ville ne nous rebute pas. Louiseville, c'est environ 8000 citoyens. Nos membres et leurs citoyens, c'est le même monde. Et une Municipalité, ça fait un bon voisin. Il n'y a aucun problème à ce que la Ville dépose une offre.»

Le dossier de la vente a été confié à un courtier immobilier. C'est lui qui a le mandat de soumettre les offres d'achat au conseil d'administration.

La prochaine réunion des membres du c.a. a lieu le 1er octobre.

martin.lafreniere@lenouvelliste.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer