Oléoduc: Maskinongé tiendra une assemblée d'information

Roger Michaud, maire de Maskinongé.... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Roger Michaud, maire de Maskinongé.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Maskinongé) Le conseil de Maskinongé organisera d'ici quelques mois une assemblée d'information mettant en vedette deux experts neutres qui présenteront leur avis concernant le projet d'oléoduc d'Énergie Est. Le but de l'exercice est non seulement d'informer les citoyens, mais d'aider le conseil à prendre une éventuelle décision d'appui ou de refus du projet qui sera basée aussi sur la volonté de la population.

En avril, la Municipalité annonçait son intention d'avoir les deux côtés de la médaille dans ce dossier. Elle désirait contacter des spécialistes indépendants et réinviter l'équipe de TransCanada afin que la population puisse avoir accès au maximum d'information possible. Et c'est ce qui sera fait, confirme Roger Michaud.

«J'ai le nom de deux spécialistes neutres. Ils sont prêts à venir à Maskinongé. On a aussi contacté TransCanada. La compagnie attend de déposer ses plans à l'Office national de l'énergie. J'ai pris l'engagement d'organiser une rencontre avec des spécialistes pour informer les gens qui pourront ensuite poser des questions à TransCanada. Ça va se faire aussitôt que TransCanada va donner une date, après le dépôt des plans», raconte le maire de Maskinongé, qui s'attend à ce que ces rencontres aient lieu à la fin de 2015 ou au début de 2016.

M. Michaud précise que ces experts indépendants sont ceux ayant remis au conseil des maires de la MRC d'Autray une étude sur les avantages et les inconvénients du projet. Le maire possède une copie de ce rapport qui a conduit la MRC d'Autray à s'opposer à l'oléoduc.

Le maire de Maskinongé croyait être en mesure d'organiser une seule rencontre d'information réunissant les experts neutres et les gens de TransCanada. Ceux-ci ont refusé, affirme-t-il.

«Les gens de TransCanada sont à l'aise de revenir, mais ils veulent faire une activité portes ouvertes avec leur matériel, leurs plans, leurs spécialistes. On va s'organiser pour faire la rencontre avec les experts indépendants avant la journée portes ouvertes de TransCanada.»

La rencontre avec les experts indépendants et la journée portes ouvertes de TransCanada seront accessibles aux citoyens de Maskinongé et d'ailleurs, assure M. Michaud. Et comme élu, il entend bien assister aux deux rencontres, question d'avoir le plus d'information possible pour prendre une décision concernant le projet.

«Tous les projets ont des bons et des mauvais côtés. Après les rencontres, le conseil va faire le tour des citoyens et on se positionnera après. Si j'étais en campagne électorale, je ferais le tour de la municipalité. Donc, on peut le faire actuellement. Le conseil va prendre une décision éclairée, mais dans la limite de notre pouvoir. Si le gouvernement fédéral dit oui, l'oléoduc va passer. Ça va faire comme l'autoroute 40 dans les années 1970. Tout le monde ou presque dans le secteur était contre, mais le gouvernement a dit que l'autoroute passerait à cet endroit.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer