L'été en autobus à Louiseville

Valérie Bellerose, directrice générale de la Corporation des... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Valérie Bellerose, directrice générale de la Corporation des transports collectifs de la MRC de Maskinongé, et Yvon Deshaies, maire de Louiseville, ont dévoilé hier les grandes lignes du projet-pilote Mobil'été.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) Un service de transport par minibus sera lancé dans quelques jours à Louiseville dans le but de faciliter la mobilité des personnes âgées.

Mobil'été est un projet-pilote de trois mois qui s'inscrit dans la stratégie de mobilité durable des aînés. Différents circuits conduiront les gens vers notamment les résidences pour aînés, le centre commercial, le centre-ville et le centre communautaire.

«C'est un projet qui était sur notre planche à dessin depuis un certain temps. Il fallait évaluer les besoins. On a ciblé trois jours de semaine qui concordent avec des demandes pour du transport individuel», explique la directrice générale de la Corporation des transports collectifs de la MRC de Maskinongé, Valérie Bellerose.

Du 10 juin au 4 septembre, le service de transport sera offert le mercredi, le jeudi et le vendredi. Il sera en vigueur suffisamment tôt le matin pour permettre aux personnes d'aller à un rendez-vous ou une prise de sang à l'hôpital et suffisamment tard en fin de journée pour que des gens ayant des activités diverses puissent s'y rendre.

Chaque passage coûtera 3 $. Les gens pourront monter à bord du minibus climatisé de 25 places assises sans réserver. Ils n'auront qu'à se rendre à un des 19 arrêts du service.

Louiseville apporte sa contribution à ce niveau. La Ville va investir autour de 1500 $ dans l'achat et l'installation d'affiches signalant la présence d'un arrêt du minibus.

«Il paraît que pour une ville de 10 000 habitants et moins, c'est rare comme service. On a décidé d'embarquer parce que ça va faire bouger les gens qui veulent se déplacer. Souvent, on m'en a parlé. Et ce n'est pas tout le monde qui prend le taxi. Moi, je pense que ça va fonctionner», commente le maire de Louiseville, Yvon Deshaies, à propos de ce projet relié à la politique municipale familles-aînés.

Le projet-pilote représente un investissement de 10 000 $, incluant la participation de la Ville de Louiseville. Et grâce à la contribution du député de Maskinongé, Marc H. Plante, contribution qui pourrait aller jusqu'à environ 500 $, le service sera gratuit les 10, 11 et 12 juin.

La Corporation des transports collectifs aimerait bien qu'une vingtaine d'embarquements soient comptabilisés chaque jour. La popularité du service sera d'ailleurs décortiquée à l'issue du projet-pilote qui pourrait se prolonger si l'affluence le justifie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer