Le 31 décembre a donné le ton aux Festivités du 350e de Louiseville

La veillée folklorique du 31 décembre a été... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

La veillée folklorique du 31 décembre a été précédée d'une messe à caractère historique à l'église de Louiseville. Des personnages importants de l'histoire de Louiseville, dont Charles du Jay, sieur de Manereuil (personnifié par Louis Pettigrew) ont pris part à cette célébration ayant lancé les festivités du 350e de Louiseville.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) La popularité de la veillée folklorique du 31 décembre a véritablement donné le ton à la série d'activités présentées par le comité des fêtes du 350e de Louiseville depuis cinq mois.

Doris Scott est la présidente du comité des... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Doris Scott est la présidente du comité des fêtes du 350e de Louiseville.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

La première portion de la programmation de 2015 a fait beaucoup de place à des spectacles de différents styles. Quelque 450 personnes ont célébré l'arrivée du Nouvel An à l'école secondaire l'Escale. La participation a été au-delà des espérances, car Doris Scott s'interrogeait un peu sur la capacité de faire sortir les gens un 31 décembre.

«Ça a commencé d'un coup. Le succès attire le succès. Quand tu as du succès dans une première activité, ça se poursuit», déclare la présidente du comité des fêtes, très fière de pouvoir travailler avec une équipe qu'elle a choisie et qui fait preuve d'une belle efficacité.

La soirée canadienne du mois de mars a permis à 160 personnes de s'entasser dans le centre communautaire pour revivre les veillées d'autrefois. Un mois plus tôt, 160 billets avaient aussi été vendus pour un concert de musique classique mettant en vedette Francine Dufour et Raymond Perrin. Une réussite, selon Mme Scott. «Je voulais absolument avoir ça dans la programmation, insiste la présidente. J'y tenais à cause de mon petit côté culture» que je veux développer. On a attiré des gens qui ne sont pas des habitués de ce genre d'activités et qui l'ont apprécié. C'est ce qui est merveilleux.»

Il était une fois... en 1952 a été à l'affiche à la fin du mois d'avril et au début du mois de mai. La pièce de théâtre portant sur la grève de l'Associated Textiles a attiré 1100 personnes aux trois représentations initialement prévues à l'horaire. L'engouement pour la pièce a incité l'organisation à ajouter une quatrième représentation qui aura lieu le 29 mai, toujours à l'école l'Escale.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer