Le maire Yvon Deshaies est «très à l'aise» avec le surplus budgétaire

Le maire de Louiseville, Yvon Deshaies, et la... (Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste)

Agrandir

Le maire de Louiseville, Yvon Deshaies, et la trésorière de la Ville, Marie-Claude Loyer.

Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) Habituée de présenter des surplus de plusieurs centaines de milliers de dollars, Louiseville déroge à la tradition en affichant en 2014 un excédent de 246 488 $.

Il y a longtemps que les citoyens de Louiseville ont vu un surplus aussi bas comparativement aux données antérieures. L'excédent de 2013 était de 621 731 $. Si on fait abstraction des données de 2014, le plus bas surplus au cours des cinq dernières années a été enregistré en 2010, alors qu'il s'élevait à 472 407 $.

Il faut reculer à l'année 2006 pour trouver un surplus comparable. À la première année complète du règne de huit ans de l'ex-maire Guy Richard, Louiseville avait présenté un excédent de 245 734 $.

«Des surplus de 600 000 $, j'en veux moins, tranche le maire, Yvon Deshaies. J'ai plutôt voulu réaliser et réparer des choses. C'est vraiment une ligne directrice que j'ai donnée au conseil. Le conseil est libre de dire oui ou non, mais il a été unanime pour mettre de l'argent dans notre Ville. Je suis très à l'aise d'avoir un surplus à ce niveau.»

Lorsque M. Deshaies parle de «mettre de l'argent dans notre Ville», il parle notamment de différents projets concernant le parc immobilier.

«On voulait réparer nos bâtisses. On a mis de l'argent à l'hôtel de ville pour réparer les quatre horloges et la cloche qui ne fonctionnaient plus depuis longtemps. On a mis un peu d'argent à l'aréna. On a mis 10 000 $ pour l'église (entente de trois ans avec la fabrique pour l'aider à entretenir le parc des Ursulines) et 150 000 $ pour le parc du Tricentenaire. On est mieux d'avoir un peu moins de surplus et de faire des choses adéquates.»

Le rapport déposé à la séance du conseil de lundi fait état de revenus supérieurs de 1 022 383 $ par rapport aux prévisions budgétaires en 2014. Le règlement d'un dossier qui traînait depuis des années a apporté des revenus imprévus.

«On a reçu les sommes de nos assureurs pour l'effondrement de Place Canadel. C'est 190 000 $», explique Marie-Claude Loyer, trésorière de la Ville, à propos de cette histoire qui a pris naissance en mars 2008, alors qu'une partie du préau s'était effondrée.

Les droits de mutation ont permis à Louiseville de toucher quelque 140 000 $ de plus que les prévisions. La bonne vigueur du marché de la construction et de la rénovation en 2014 est venue ajouter aux revenus supplémentaires engrangés par la Ville il y a un an.

Les dépenses réelles ont été plus élevées de 276 583 $. Quelque 32 000 $ ont été investis pour diverses réparations à l'hôtel de ville (cloche, horloges, élévateur extérieur). Dans le secteur des loisirs, près de 80 000 $ ont été dépensés en surplus pour, entre autres, refaire le champ intérieur du terrain de baseball et réparer un compresseur au centre sportif.

La dette en baisse

Toujours selon le rapport financier de 2014, la dette à long terme de la Ville de Louiseville est fixée à 9 515 153 $, un repli de 12,9 % par rapport à la dette de 2013 qui était de 10 921 943 $.

Cette dette à long terme, qui inclut la part de Louiseville dans la Régie d'aqueduc de Grand Pré, se rapproche de la somme de 9 417 324 $ observée en 2012. La raison de cette baisse est attribuable à l'absence de nouvel emprunt en 2014.

«En 2013, on avait eu une nouvelle dette pour le projet de rénovation du centre sportif, rappelle Mme Loyer. Pour 2014, ce sont les versements en capital prévus au budget d'opération qui font que la dette diminue graduellement.»

Les surplus à Louiseville

Année    Montant

2014:    246 488 $

2013:    621 731 $

2012:    485 146 $

2011:    1 021 265 $

2010:    472 407 $

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer