Une allée des Louisevillois

Gilles A. Lessard, conseiller municipal de Louiseville, Yvon... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Gilles A. Lessard, conseiller municipal de Louiseville, Yvon Deshaies, maire de Louiseville, Sylvie Lafrenière, agente de communication de la Caisse Desjardins de l'ouest de la Mauricie (partenaire financier dans le projet du legs), et Doris Scott, présidente du comité des fêtes du 350e anniversaire de Louiseville, invitent les Louisevillois de souche et de coeur à se procurer une brique qui servira à aménager l'allée des Louisevillois(es) au parc du Tricentenaire.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) L'allée des Louisevillois(es) s'ajoutera aux différents équipements historiques et récréatifs qui meubleront d'ici peu le parc du Tricentenaire de Louiseville.

Ce parc réaménagé au coût de 350 000 $ deviendra le legs de la Ville de Louiseville afin de souligner les 350 ans de fondation de la localité. L'allée sera un sentier de briques qui pourront être achetées par les Louisevillois de souche et à ceux qui se sentent Louisevillois de coeur.

Les acheteurs pourront faire graver leur nom ou celui de leur famille sur l'objet. Le sentier pourra contenir 800 briques et Louiseville a le souhait d'en écouler 350.

«On a l'intention que les citoyens s'approprient le parc. S'acheter une brique est un privilège. On est identifié pour longtemps à notre ville», commente Gilles A. Lessard, conseiller municipal de Louiseville et responsable du projet du legs.

Chaque brique sera vendue 50 $ et le tout sera disponible au local des fêtes du 350e anniversaire situé à l'hôtel de ville. Les achats devront être conclus avant le 5 juin.

On savait déjà que le parc du Tricentenaire regroupera la statue de Charles du Jay, sieur de Manereuil, des parchemins historiques et un petit kiosque où des spectacles pourront être présentés. Ce sentier de briques formera un heureux lien entre la statue actuelle du fondateur de Louiseville et la future statue érigée en l'honneur de la princesse Louise, à l'origine de l'appellation de l'endroit.

La statue de la princesse Louise sera d'une hauteur de 2,43 mètres (huit pieds). Un buste de béton occupera les 91 centimètres supérieurs (trois pieds) du monument. Le reste de la structure sera une mosaïculture: le bas de la robe de la princesse sera représenté par des fleurs dont l'arrangement changera au fil des années.

Les citoyens de Louiseville et les visiteurs de ce parc auront ainsi l'occasion d'en apprendre davantage sur l'histoire de la ville hôtesse de la Mauricie, notamment en consultant les plaquettes rappelant le nom des six familles fondatrices de l'endroit. Mais Doris Scott souhaite que la vocation du parc dépasse l'aspect purement historique.

«On pense à présenter des films durant l'été. Je veux que le parc devienne un endroit où on va s'amuser, avoir du plaisir, pour toutes les générations. Je veux que les enfants de nos écoles y aillent, que les ados y aillent. C'est un parc pour tout le monde», lance la présidente du comité des fêtes.

Le réaménagement du parc du Tricentenaire devrait être terminé vers la fin de l'été.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer