Une production accrue et plus précise pour l'entreprise Frigon

L'inauguration du nouveau centre d'engrais Frigon a été... (Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste)

Agrandir

L'inauguration du nouveau centre d'engrais Frigon a été faite mardi par le président de la compagnie, Rémi Frigon, et par le maire de Louiseville, Yvon Deshaies.

Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) L'installation d'un système de fabrication en continu de produits de fertilisation permet à l'entreprise Frigon d'optimiser le volume et la qualité de sa production.

Cette entreprise de Louiseville spécialisée dans la distribution de semences de céréales et de fertilisants vient d'investir 1,3 million $ pour moderniser ses installations. Le système Yargus, fréquemment utilisé aux États-Unis, permet de fabriquer de l'engrais à une production de 300 tonnes à l'heure. Auparavant, la cadence de fabrication était de 400 tonnes... par jour!

«Les producteurs agricoles sont de plus en plus gros, les demandes sont de plus en plus grandes et les exigences en matière de produits sont de plus en plus grandes. Les formulations sont plus précises et plus complexes. Le nouvel équipement permet d'avoir un service qui demande moins de manipulation humaine, qui donne un produit plus constant et fiable. Le producteur qui va se présenter au premier jour et au dernier jour du printemps, avec une formulation, aura exactement le même produit», explique Rémi Frigon, président de l'entreprise.

L'achat d'un mélangeur automatique représente la très large part de cet investissement, soit près d'un million de dollars. Un automate et un logiciel font partie des équipements acquis via ce projet de développement.

«Avant, plus on ajoutait des produits à la production, plus on augmentait le risque d'erreur, précise Rémi Frigon. Aujourd'hui, c'est plus rapide sur la fabrication et plus précis sur le produit. Avec le nouveau système, on peut fabriquer des mélanges pouvant contenir 17 ingrédients secs et un ingrédient liquide. Plus on ajoute d'ingrédients, plus on optimise le produit.»

Frigon compte plus de 500 clients du domaine agricole dispersés entre l'ouest de Québec et Saint-Eustache. L'arrivée de ce nouvel équipement haut de gamme va aider à fournir plus rapidement ses clients et va permettre d'en accueillir des nouveaux. «On fabrique cinq tonnes à la minute. Ça va apporter plus de business, car il n'y a plus de temps d'attente pour les clients. On est là pour grandir», assure M. Frigon, qui se dit heureux de miser sur 50 employés compétents et «qui n'ont pas peur de relever les défis de notre développement».

Frigon bénéficie d'un prêt sans intérêt de 325 000 $ de la part du fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie. «L'innovation est la clé de la prospérité et du maintien de la vitalité économique de notre région. D'ailleurs, nous sommes convaincus que l'automatisation permettra à cette entreprise prometteuse d'augmenter sa production et sa compétitivité en plus d'assurer son avenir et celui de ses employés», déclare par voie de communiqué le député de Maskinongé, Marc H. Plante.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer