Taxes: peu de changements à Sainte-Angèle-de-Prémont

Barbara Paillé... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Barbara Paillé

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Sainte-Angèle-de-Prémont) Le budget de 2015 de la Municipalité de Sainte-Angèle-de-Prémont ne réserve pas de mauvaises surprises aux contribuables. Le compte de taxes sera soit légèrement en hausse, soit en baisse.

La taxe foncière arrondie à 73 cents par tranche de 100 $ était de 72,74 cents en 2014. Les tarifs pour la collecte des déchets (125 $) et pour la collecte des matières recyclables (50 $) augmentent d'un dollar. Par contre, le tarif pour l'eau baisse de 210 $ à 205,50 $. Celui de l'assainissement des eaux usées suit la même tangente, de 528 $ à 451 $, grâce à une partie du financement du réseau qui sera payée par un surplus.

Les gens dont la résidence n'est pas desservie par les réseaux d'eau et d'égout subiront une hausse du compte de taxes de quelques dollars. Les citoyens du périmètre urbain auront pour leur part une baisse du compte de taxes.

Le conseil de Sainte-Angèle a adopté un budget dont les revenus et les dépenses sont de 1 741 517 $. La différence avec celui de 2014 est importante, soit 18,6 % de moins.

«On avait approprié toute la somme du programme de la taxe d'accise qui finissait en 2014. Cette année, on ne l'a pas», déclare la mairesse de Sainte-Angèle-de-Prémont, Barbara Paillé, pour expliquer ce repli du budget.

Dans la liste des projets sur la table du conseil de Sainte-Angèle figure l'acquisition de l'église paroissiale. La mairesse Paillé souhaite régler ce dossier en 2015 afin de réaménager la bâtisse et y installer les bureaux municipaux sur la moitié de la superficie. L'autre moitié servira de salle publique qui pourra être utilisée pour les messes et pour les assemblées publiques du conseil.

La Municipalité a déposé avant la période des Fêtes une proposition d'achat pour la somme symbolique d'un dollar. En retour, la fabrique pourra utiliser la salle publique sans coût de location pour une période de cinq ans. Cette entente, renouvelable pour cinq ans, pourra être reconduite tant qu'il y aura une fabrique à Sainte-Angèle. «Le diocèse doit donner suite à notre proposition d'achat. Ils devront disposer des objets saints, désacraliser les lieux, retirer la pierre angulaire», énumère Mme Paillé comme étapes à franchir avant que la Municipalité soit propriétaire de la bâtisse.

Sainte-Angèle-de-Prémont a déposé une demande de subvention auprès du ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire pour ses travaux de réaménagement de l'église en centre administratif municipal. Les travaux sont de l'ordre de 250 000 $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer