Chemin du lac Saint-Pierre: les négociations en phase finale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) Les discussions entre la Ville de Louiseville et le directeur des poursuites criminelles et pénales du Québec en lien avec le dossier de l'aménagement illégal du chemin du lac Saint-Pierre sont vraisemblablement sur le point d'aboutir à un règlement. Le dossier qui devait revenir en Cour du Québec mercredi a une fois de plus été reporté, cette fois au 16 février.

Louiseville a été reconnue coupable en janvier 2013 d'avoir aménagé ce chemin sans autorisation gouvernementale. Les deux parties cherchent à en arriver à une entente afin de présenter une proposition commune de sentence au juge Verrette.

C'est la troisième fois que le dossier est remis. Pourtant, la date du 21 janvier avait été identifiée pour présenter une position finale au juge Pierre Verrette.

«Les discussions ne sont pas terminées. Le 16 février, on va être prêt à prendre une position finale», commente Me Donald Barnabé, le procureur de la poursuite dans ce dossier.

Me Barnabé se souvient très bien d'avoir dit en novembre que la position finale du DPCP serait soumise le 21 janvier, soit aujourd'hui.

«Le 16, on sera prêt à prendre position dans un sens comme dans l'autre. Si les discussions achoppent, on demandera une date pour procéder aux représentations sur sentence», ajoute Me Barnabé, en soulignant que le DPCP maintient sa volonté d'exiger la remise des lieux dans leur état naturel.

Pour pouvoir soumettre ce projet de sentence le 16 février, Louiseville et le DPCP devront avoir finalisé les composantes de l'entente avant la prochaine séance du conseil louisevillois, car ladite entente doit être approuvée par les élus. Il est réaliste que le tout soit fait à la séance du 9 février.

«Le dossier va bien. L'entente n'est pas réglée, mais ça jase. Les deux parties travaillent bien et on veut régler. On espère que ce soit réglé pour le 16 février. C'est un dossier qui traîne depuis 2008», rappelle Yvon Deshaies, le maire de Louiseville, qui évalue à 70 % les chances de présenter un règlement le 16 février.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer