Stabilité presque totale à Charette

Claude Boulanger, maire de Charette.... (Photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

Claude Boulanger, maire de Charette.

Photo: Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Charette) La croissance de la richesse foncière à Charette est un élément clé dans le maintien des taxes et de nombreux tarifs de services pour l'année 2015.

Le conseil a décrété un gel de la taxe foncière (1,11 $ par tranche de 100 $ d'évaluation), du tarif pour l'eau (140 $) et du tarif pour la collecte des ordures et des matières recyclables (165 $). La vidange des fosses septiques passe de 82,50 $ à 85 $ à la suite de l'imposition des nouveaux tarifs de la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie, mais la taxe reliée au réseau d'assainissement des eaux usées baisse de 350 $ à 340 $.

«Le nouveau pacte fiscal a un impact, mais on s'est réchappé avec le rôle d'évaluation qui monte un peu. On a passé de 61 millions de dollars à 64 millions. On a plus de taxes qui entrent. On est très fier de maintenir le taux de taxes cette année. La majorité des contribuables qui n'ont pas apporté de modification à leur résidence auront un gel ou une baisse du compte de taxes. Les commerces aussi, car on a ajusté à la baisse le taux des services», déclare Claude Boulanger, le maire de l'endroit.

Charette est allée chercher 10 000 $ dans son surplus pour l'appliquer sur le budget de 1 318 093 $, une baisse de 14 % par rapport à celui de 2014. Comme toutes les administrations municipales, Charette a dû faire des choix en cette période de compressions.

«Si c'est vrai que le pacte fiscal actuel est transitoire, c'est correct. Mais sinon, on va soit augmenter la contribution des citoyens ou couper des services», prévient le maire.

La Municipalité poursuivra l'entretien de ses infrastructures routières en 2015. La réfection de l'asphalte du Rang 2 Sud sur 1,7 km se fera en partenariat avec Saint-Barnabé. La part réservée pour Charette est de 140 000 $.

Le conseil de Charette va faire le même genre d'entente avec les élus de Saint-Sévère pour l'asphaltage du rang Grand Bellechasse sur 1,2 km. Ces travaux seraient échelonnés sur trois ans et une portion de 400 mètres devrait être faite l'an prochain. Le budget reste à être déterminé.

Quelque 70 000 $ seront consacrés à l'amélioration de l'isolation phonique et à la rénovation du système de climatisation et des salles de bain de la salle communautaire. Charette et le gouvernement fédéral se partageront la facture à parts égales.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer