Louiseville a sa politique gouvernementale

Sonia Desaulniers, directrice générale de la Ville de... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Sonia Desaulniers, directrice générale de la Ville de Louiseville.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Après un an de préparation, de discussions et de consultations, la Ville de Louiseville vient d'adopter sa politique environnementale.

L'objectif de cette politique est d'améliorer la qualité de l'environnement et la qualité de vie des Louisevillois. Cette politique a été bâtie selon sept grandes orientations: l'eau, le sol, l'air, la gestion municipale, la gestion des matières résiduelles, la biodiversité ainsi que les nuisances et la qualité de vie.

Cette politique se veut un document de référence proposant une vision à long terme. Le document permettra de faire le lien entre les enjeux globaux, les attentes des gouvernements supérieurs et la réalité de Louiseville.

«On va se référer à la politique environnementale pour les actions à entreprendre. La politique va guider le conseil et les chefs de services. On a une volonté de faire du développement durable», explique Sonia Desaulniers, directrice générale de la Ville de Louiseville.

L'établissement de la politique environnementale a conduit à l'élaboration d'un plan d'action. Ce document parle d'initiatives pour accentuer la lutte contre le gaspillage d'eau, pour limiter les risques de contamination et d'érosion du sol et pour limiter les impacts des eaux usées.

Louiseville a d'ailleurs déjà pris des mesures pour respecter l'environnement. Le conseil a adopté en octobre dernier un plan d'action concernant les fosses septiques. Ce plan d'action sera lancé dès ce printemps avec l'étape de la caractérisation des propriétés non desservies par le réseau d'égout municipal. Les maisons qui n'ont pas d'installations de traitement des eaux usées ou qui ont des installations non conformes seront identifiées. Leurs propriétaires seront obligés d'apporter les correctifs nécessaires afin de respecter les règles environnementales.

L'établissement de la politique environnementale s'est faite entre autres à la suite des observations recueillies lors de la consultation publique qui a eu lieu en septembre. Une quarantaine de personnes avaient participé à cette rencontre et trois organismes avaient déposé un mémoire sur le sujet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer