Budget: «Un effort de guerre», à Louiseville

Le maire de Louiseville, Yvon Deshaies, a présenté... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le maire de Louiseville, Yvon Deshaies, a présenté le budget de 2015 aux représentants des médias hier en compagnie de Sonia Desaulniers, directrice générale, et de Marie-Claude Loyer, trésorière.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) L'application au budget de 2015 de Louiseville de 184 330 $ provenant du surplus financier permettra aux contribuables d'éviter une hausse majeure de leur compte de taxes.

Le resserrement du financement municipal imposé par Québec aux Municipalités ne créera pas de tempête extrême dans le budget des contribuables louisevillois.

Le conseil impose une majoration du taux de la taxe générale, passant de 1,06 $ par tranche de 100 $ d'évaluation à 1,07 $. Cela représente une faible croissance du compte de taxes de 0,12 % pour une maison de valeur moyenne estimée à 143 985 %, soit 2,59 $.

Le conseil a adopté hier soir un budget de 10 747 894 $, une variation positive de 1,9 % par rapport à celui de 2014.

Le budget prévoit un gel des tarifs pour l'eau (295 $) et pour la collecte des ordures (109 $). La taxe d'assainissement des eaux usées baisse de 14,8 ¢ par tranche de 100 $ d'évaluation à 13,98 ¢.

Yvon Deshaies souligne que le nouveau pacte fiscal, qui cause un manque à gagner de 150 000 $, a forcé l'administration municipale à une révision de ses postes de dépenses. «On nous demande de faire un effort de guerre. On a demandé à tout le monde à l'hôtel de ville de se serrer la ceinture: 150 000 $, c'est trois cents de taxes de plus. Il fallait travailler pour faire un bel effort cette année. Et je ne tire pas sur personne concernant le pacte fiscal. Mais quand on va lever la main pour avoir de l'aide, il faudra que ça réponde», prévient le maire de Louiseville.

Le manque à gagner de 150 000 $ est causé par la diminution de revenus provenant d'un réaménagement à la baisse du programme de compensation tenant lieu de taxes sur des immeubles de santé et d'éducation et par la réduction du programme de remboursement de la taxe de vente du Québec sur les dépenses. De plus, Louiseville a certaines obligations financières incontournables en 2015.

«Il y a 175 000 $ prévus pour le programme de caractérisation des fosses septiques. N'eût été de la caractérisation, on n'aurait pas eu à affecter du surplus», explique Marie-Claude Loyer, trésorière de la Ville de Louiseville.

Cette dépense de 175 000 $ est la principale explication du gonflement de 249 154 $ du budget de l'aménagement, de l'urbanisme et du développement. En transport, les dépenses vont augmenter de 196 465 $ en 2015 par rapport à 2014.

Les hausses salariales et des embauches poussent les dépenses vers le haut, de même que des budgets réservés pour les nouveaux contrats de déneigement et pour des services professionnels qui oeuvreront à la réparation de deux glissements de terrain.

Le conseil décrète également une majoration d'un cent par tranche de 100 $ d'évaluation pour la taxe sur les immeubles non résidentiels (1,62 $ par tranche de 100 $ d'évaluation en 2015) et pour la taxe sur les immeubles industriels (1,67 $).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer