Des activités rassembleuses à Saint-Élie-de-Caxton

Robert Gauthier, président du comité organisateur des Fêtes... (Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste)

Agrandir

Robert Gauthier, président du comité organisateur des Fêtes du 150e anniversaire de Saint-Élie-de-Caxton, Gaétan Thériault, vice-président du comité organisateur et responsable du logo et du calendrier des fêtes, et Réjean Audet, maire de Saint-Élie, sont prêts pour les festivités en 2015.

Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Saint-Élie-de-Caxton) La capacité de rassembler les gens sera à la base des activités prévues pour souligner les 150 ans de Saint-Élie-de-Caxton.

Le comité organisateur a lancé hier la programmation officielle des festivités. Trente-cinq activités seront échelonnées au long de 2015 et ont le potentiel d'attirer une belle variété de participants.

«On veut que ce soit très rassembleur. On a des activités qui s'adressent aux jeunes, aux familles, aux aînés. On veut des activités festives, mais aussi culturelles et environnementales», commente Robert Gauthier, président du comité organisateur de l'événement.

Le comité organisateur a toujours dit que le premier public visé est la population de Saint-Élie. De ces 35 activités, 25 sont gratuites. Et pour les 10 activités qui exigent un coût d'entrée, le comité organisateur mettra en vente en février des passeports réservés aux citoyens de Saint-Élie au coût de 15 $.

Le coup d'envoi des fêtes sera donné le 12 avril, date de fondation de Saint-Élie en 1865, avec un brunch à saveur de la saison des sucres. Quelque 500 personnes sont attendues à ce brunch communautaire qui sera tenu sous un chapiteau aménagé en face de l'édifice municipal. Un spectacle de Nicolas Pellerin et des Grands Hurleurs est aussi à l'horaire.

L'aspect environnemental sera abordé en mai lors de la plantation de 150 arbres par 150 jeunes de la municipalité. Cette activité agira aussi à titre de legs des Fêtes du 150e anniversaire.

Les amateurs de vélo sont conviés à une randonnée à vélo de montagne dans la forêt de Saint-Élie en juillet. Des 5 à 7 musicaux auront lieu les jeudis des mois de juillet et d'août au Garage de la culture.

Le comité organisateur tiendra également des activités un peu plus spéciales en ces Fêtes du 150e. D'avril à novembre, un coffre aux trésors sera ouvert aux citoyens qui pourront y déposer des lettres ou des objets qui seront enfermés pour les 25 prochaines années. Ce coffre sera rouvert aux citoyens lors du 175e anniversaire de la municipalité.

Les artisanes locales seront mises à contribution pour tricoter un immense foulard de 400 mètres qui reliera le Garage de la culture au pont qui enjambe la rivière Yamachiche en face de la caserne des pompiers. Le pont sera également peint de façon artistique, un peu comme l'a été le Garage de la culture.

Les festivités prendront fin sur le parvis de l'église après la messe de Noël du 24 décembre.

Le comité organisateur peut miser sur un budget d'environ 130 000 $ pour tenir ces activités. Les commandites locales ont rapporté environ 34 000 $, alors que Patrimoine Canada, la Conférence régionale des élus de la Mauricie et le gouvernement du Québec ont fourni un peu plus de 63 000 $.

La Municipalité de Saint-Élie allonge 25 000 $ au comité organisateur. C'est sans compter le soutien provenant des employés de la Municipalité.

«Ce qui est beau à voir c'est l'attachement des gens pour Saint-Élie, constate Réjean Audet, le maire de l'endroit. L'attachement s'accentue. Les gens viennent s'établir à Saint-Élie, car il y a une unité, il y a une vie de village.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer