Cinq personnages feront revivre les 350 ans de Louiseville

Le comité organisateur des fêtes du 350e anniversaire de Louiseville souhaite... (Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste)

Agrandir

Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) Le comité organisateur des fêtes du 350e anniversaire de Louiseville souhaite faire revivre l'histoire de la ville en 2015 et un des moyens pour y parvenir est la renaissance de cinq personnages ayant marqué la vie de cette localité.

Charles du Jay, sieur de Manereuil, la princesse Louise, Jean-Jacquet de Gerlaise, Charlotte Coy et soeur Émilie Caron sont personnifiés par Louis Pettigrew, Bernadette Boisvert, Claude Savoie, Marie-Josée Boisvert et Claire Larouche.

Selon Lise Ringuette, responsable du comité des personnages et administratrice au sein du conseil d'administration des fêtes du 350e, le comité organisateur utilise cette voie afin de faire redécouvrir des pans de l'histoire de Louiseville.

«Le sieur de Manereuil est considéré comme le découvreur de Louiseville. La princesse Louise a donné son nom à la ville. Jean-Jacquet de Gerlaise est le premier soldat devenu colon qui a maintenu une descendance continue. Charlotte Coy est une fille du Roi et on veut rétablir la réputation de ces femmes qui sont les mères du Québec. Et pour soeur Caron, considérant l'impact de la religion sur nos vies, on ne peut pas passer ça sous silence. Et soeur Caron est née à Louiseville», explique Mme Ringuette, rencontrée hier lors d'une conférence de presse qui a eu lieu à l'école primaire de Louiseville.

Le comité des fêtes a toujours plaidé pour la présentation d'activités à prix abordables afin de permettre au plus grand nombre de personnes d'y participer. Le comité a aussi le désir d'inclure tous les Louisevillois, qu'ils soient à l'école ou dans des résidences pour personnes âgées. C'est la raison pour laquelle les personnages historiques vont se déplacer dans ces endroits pour parler du passé de Louiseville aux aînés qui sont en perte d'autonomie et aux enfants.

Parlant d'enfants, le lieu de la rencontre de presse n'était pas le fruit du hasard. Des élèves de cette école primaire unissent leurs voix sur la chanson-thème des fêtes. La version des jeunes se trouve sur un CD qui inclut un slam, une version musicale ainsi que l'oeuvre originale de l'auteur et compositeur Claude Béland.

Le rendez-vous a aussi permis d'assister au dévoilement de la bière officielle du festival, la Claire Fontaine, produite par les Bières de la Nouvelle-France.

Complet pour le 31 décembre

Avec 500 convives déjà confirmés pour la grande soirée folklorique du 31 décembre, la toute première activité des fêtes du 350e anniversaire de Louiseville s'annonce pour être un grand succès populaire.

Les fêtes du 350e anniversaire de Louiseville s'amorceront dans exactement trois semaines. Le coup d'envoi des activités sera donné à 19 h à l'église de Louiseville. Cette messe, qui sera célébrée partiellement en latin, sera le lieu d'une reconstitution de l'arrivée du Régiment de Carignan-Salières qui est à l'origine de la fondation de Louiseville.

Deux heures plus tard, les groupes Excel et Swing d'la patte ainsi que le câlleur Pierre Chartrand animeront le réveillon du jour de l'An à l'école secondaire l'Escale. L'idée de participer à une telle soirée ravit la population, car toutes les 500 places se sont envolées.

«On a fait imprimer 400 billets. On a fait réimprimer 100 billets il y a une semaine et c'est tout vendu. On a une liste d'attente d'une trentaine de personnes!», se réjouit la présidente du comité organisateur, Doris Scott.

La présidente avoue qu'elle s'attendait à accueillir environ 300 personnes à cette soirée. Le nombre de billets vendus la surprend avec plaisir.

«Je trouve ça étonnant, faire sortir des gens un 31 décembre à 9 h du soir. Mais je pense que ça répond à un besoin de rassemblement. On a vendu les billets par tables de 10 personnes. On voit que les gens veulent fêter avec les autres. C'est bon signe pour 2015!»

Doris Scott estime que l'engouement pour la soirée du 31 décembre va avoir un effet d'entraînement sur les premiers spectacles de 2015. La soirée classique du mois de février et la sucrée de soirée canadienne du mois de mars devraient attirer de nombreux spectateurs.

Le spectacle de clôture sera présenté le 19 décembre à l'école secondaire l'Escale. Les détails entourant cette soirée spéciale seront dévoilés au cours des prochains mois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer