Nouveau contrat de travail à Saint-Paulin

Serge Dubé... (Photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

Serge Dubé

Photo: Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Saint-Paulin) Un nouveau contrat de travail unira bientôt la Municipalité de Saint-Paulin et sa trentaine d'employés jusqu'en 2018.

Le conseil vient d'adopter par résolution ce renouvellement de contrat qui prévoit une hausse de la masse salariale de 2,7 % par année. L'actuel contrat prend fin le 31 décembre. Le nouveau, valide du 1er janvier 2015 au 31 décembre 2018, inclut l'embauche d'au moins deux personnes au cours de la prochaine année.

«On ajoute un apprenti journalier aux travaux publics. Chaque année, on engageait quelqu'un pour faire le gazon, du déneigement et ça coûtait plus cher. L'apprenti travaillera 40 heures par semaine durant 15 semaines par année», commente le maire Serge Dubé.

Le plan stratégique de développement abordait le sujet de l'embauche d'une ressource pour s'occuper de l'encadrement des bénévoles, pour la location de salles et pour le soutien aux activités de loisirs. Un préposé au soutien communautaire sera embauché et travaillera à temps plein à raison de 35 heures par semaine.

«On a négocié sans avoir aucune mesure de pression de la part des employés. Le personnel n'a fait aucun ralentissement du travail», se réjouit le maire.

Le travail effectué en négociation a permis l'établissement d'échelons salariaux selon la description de toutes les tâches de travail. La partie patronale a prévu dans le contrat de travail une section pour les cadres.

«Au global, on est satisfait du résultat de la négociation, raconte M. Dubé. On a trouvé un seuil où on est capable de signer.»

Les employés ont quitté le giron de la Confédération des syndicats nationaux et ne sont plus représentés par aucun syndicat. Les négociations englobant le renouvellement du contrat de travail ont permis d'y inclure les 18 pompiers volontaires. Les deux parties ont convenu de former un comité de bonne entente qui servira à faire le suivi sur les relations de travail et sur l'application des clauses du contrat. Ce comité réunira trois représentants de la Municipalité et trois représentants du personnel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer