L'amélioration de la patinoire est sur la glace à Saint-Boniface

Le maire de Saint-Boniface, Claude Caron.... (Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste)

Agrandir

Le maire de Saint-Boniface, Claude Caron.

Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Saint-Boniface) Des parents se sont à nouveau déplacés à la séance publique du conseil municipal de Saint-Boniface, le 3 novembre, afin de sensibiliser les élus sur certaines améliorations possibles à la patinoire extérieure, située à l'arrière de l'hôtel de ville. Encore une fois, le maire, Claude Caron, a tempéré leurs ardeurs en mentionnant que la Municipalité avait bien d'autres chats à fouetter.

En juin dernier, une vingtaine de jeunes s'étaient déplacés à la séance régulière pour interpeller les élus sur les manquements observés en 2013-2014. À l'aube d'une nouvelle saison, il semble que les utilisateurs devront s'accommoder de réparations mineures pour le moment.

«Nous pensons que notre patinoire est de bonne qualité», indique le maire, Claude Caron. «J'ai l'impression que vos attentes sont trop élevées. Il y aura encore quelques modifications, mais dans l'ensemble, la majorité des utilisateurs sont satisfaits.»

Luc Arseneault, représentant du groupe de parents, avait préparé une nouvelle liste de questions pour les élus. Par exemple, il se demandait si le conseil municipal était ouvert à aménager un anneau de glace pour les patineurs qui ne veulent pas jouer au hockey, si le préposé à la patinoire allait recevoir une formation quelconque pour intervenir auprès des jeunes, si les utilisateurs pouvaient avoir accès à des installations un peu plus convenables.

Actuellement, les patineurs doivent entrer par l'arrière de la salle de l'âge d'or pour se désaltérer ou aller aux toilettes. Cet accès n'est pas toujours disponible. Une toilette chimique est installée en hiver, mais les femmes l'évitent tandis que les hommes urinent autour.

M. Arseneault souhaiterait également un peu plus de diligence dans le déneigement de la patinoire.

À chaque question, M. Caron répétait succinctement que la Municipalité n'avait pas de budget, pas de projet ou pas l'intention de répondre à la demande. «Nous avons plusieurs autres priorités à Saint-Boniface», indique le maire. «Le nerf de la guerre, c'est l'argent. Je suis convaincu que si on investit des sommes importantes dans une patinoire, il y aura des citoyens qui ne seront pas contents.»

Des réparations mineures pourraient être effectuées sur les bandes au cours des prochains jours, sans plus. M. Arseneault se demande également où est passé le projet de déménagement de la patinoire, qui deviendrait une belle occasion pour apporter les améliorations souhaitées. «Il n'y a pas d'évolution», déplore le citoyen. «Le maire a répété la même cassette qu'en juin. Ils planchent sur un dossier, mais personne ne tient le crayon !»

M. Arseneault précise qu'il n'a rien à redire sur la qualité de la glace. «Les bandes sont toutefois rendues à la fin de leur vie utile», précise-t-il. «Ça fait trois ans qu'on entend parler d'un nouveau projet. Il faudrait le faire tout le monde ensemble !» Il invite également les élus à visiter les patinoires extérieures à Saint-Étienne-des-Grès, à Saint-Élie-de-Caxton et à Saint-Mathieu-du-Parc pour inspirer leur réflexion.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer