Lucyporc reprend la production

La production a repris à l'usine Lucyporc, au... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

La production a repris à l'usine Lucyporc, au grand soulagement des employés.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Yamachiche) Après un arrêt forcé de deux semaines pour une opération de mise aux normes, les quelque 300 travailleurs de l'usine Lucyporc à Yamachiche ont été rappelés au travail lundi matin.

Selon le syndicat, les travaux nécessaires à la reprise des activités ont suffisamment progressé pour permettre aux employés affectés à l'abattage de reprendre la production lundi alors que ceux assignés à la coupe seront de retour mardi matin.

«Je me réjouis pour les travailleurs et leur famille. Ils ont vécu beaucoup d'incertitude depuis le 17 octobre dernier. Maintenant que l'usine est en ordre et que l'infrastructure a été rétablie, les travailleurs et les travailleuses auront l'esprit tranquille», affirme Mario Maisonneuve, président de la section locale 1991-P des Travailleurs et Travailleuses unis de l'alimentation et du commerce (TUAC 1991-P).

Pour sa part, le représentant syndical Yves Dupont s'est dit lui aussi très satisfait de la reprise de la production chez Lucyporc. «Au terme de deux semaines d'incertitudes, cette nouvelle est accueillie chaleureusement par les syndiqués. C'est un soulagement énorme d'abord d'un point de vue humain, pour les salariés, et ensuite pour la région, puisque la fermeture temporaire affectait près de 300 familles», a-t-il soulevé.

Une lecture de la situation entièrement partagée par le député de Maskinongé, Marc H. Plante. «Nous sommes très heureux pour les 300 emplois. Il y avait une volonté des promoteurs d'ouvrir le plus rapidement possible et j'ai toujours eu bon espoir puisque les propriétaires faisaient preuve d'une bonne volonté», a-t-il confié au Nouvelliste.

À son avis, la durée limitée des modifications aura permis à l'entreprise de conserver sa part de marché et sa main-d'oeuvre.

De son côté, le maire de Yamachiche, Michel Isabelle, dit se réjouir d'un tel dénouement. «Les dirigeants ont bien fait leur travail. On pousse un grand soupir de soulagement. C'est jour de fête pour nous», a-t-il commenté.

Sa municipalité a beau avoir la chance de compter plusieurs entreprises de bonne taille, «il nous en manquait une».

«Les nouvelles officieuses nous portaient à croire que l'arrêt aurait pu être plus long et les dommages auraient été plus grands pour la filière porcine. Cela a semé de l'incertitude, mais les travailleurs vont retrouver leur rythme», ajoute le premier magistrat.

Rappelons que les aliments Lucyporc avaient interrompu ses activités afin de procéder à des travaux pour permettre à l'entreprise de se conformer à certaines exigences de l'Agence canadienne d'inspection des aliments. Aucune date n'avait alors été avancée par la direction pour la reprise de la production.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer