Josée Lessard accusée de fraude

Josée Lessard comparaîtra le 8 décembre pour être... (Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste)

Agrandir

Josée Lessard comparaîtra le 8 décembre pour être accusée de fraude.

Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) L'épineux dossier d'irrégularités administratives observé à la Chambre de commerce et d'industrie de la MRC de Maskinongé prend la voie des tribunaux. Josée Lessard, l'ex-directrice générale de l'organisme, comparaîtra le 8 décembre au palais de justice de Trois-Rivières afin d'être accusée de fraude à l'endroit de son ex-employeur.

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales a reçu le dossier des enquêteurs de la Sûreté du Québec à la fin du mois de septembre. En raison de la nature du document d'enquête, le DPCP va de l'avant avec une poursuite criminelle.

«Le dossier est autorisé pour une fraude de plus de 5000 $», confirme Me Catherine Roberge, avocate de la Couronne au palais de justice de Trois-Rivières.

Le montant de la fraude qu'aurait commise Mme Lessard n'a pas été dévoilé. On sait cependant que le bilan financier de l'année 2012-2013 de la Chambre de commerce affiche un déficit de 78 590 $.

On croyait à l'origine que le déficit de 2012-2013 s'élevait à 22 000 $. Le conseil d'administration de la chambre a décidé de porter plainte à la SQ après avoir constaté que le véritable déficit était trois fois supérieur au montant initial.

Cette plainte a été déposée en septembre 2013, soit quelques semaines après que la Chambre de commerce et d'industrie de la MRC de Maskinongé ait annoncé la fin de son association avec Josée Lessard. La chambre indiquait à l'époque qu'elle voulait se restructurer en définissant le rôle de la permanence et du conseil d'administration et en amorçant une réflexion sur la gouvernance.

Contacté mardi en fin d'après-midi, le président du conseil d'administration, François St-Louis, préfère consulter les documents officiels reliés à ce dossier avant de commenter la situation.

Josée Lessard avait été embauchée en janvier 2011. C'est elle qui avait organisé les différentes activités ayant souligné les 75 ans de la Chambre de commerce et d'industrie de la MRC de Maskinongé, en 2012-2013.

Ce dossier rappelle une situation semblable vécue en 2007 et en 2008 par la Chambre de commerce de Nicolet, alors qu'un détournement de fonds de plus de 11 000 $ avait été mis au jour.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer