Saint-Justin: Jean-Claude Gauthier mis en demeure pour des propos tenus pendant les élections

Jean-Claude Gauthier... (Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste)

Agrandir

Jean-Claude Gauthier

Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Saint-Justin) Michel Cousineau passe de la parole aux actes. L'ancien adversaire de Jean-Claude Gauthier à la mairie de Saint-Justin lui demande via une mise en demeure de s'excuser publiquement pour avoir tenu des propos qui auraient sali sa réputation.

Dans la foulée des événements qui secouent le conseil municipal de Saint-Justin depuis l'été, l'ex-candidat à la mairie de l'endroit avait mentionné en août qu'il songeait à poursuivre Jean-Claude Gauthier pour diffamation. M. Cousineau a franchi une première étape en ce sens en faisant parvenir la mise en demeure vendredi dernier à M. Gauthier. Le document lui demande de faire des excuses avant le 24 octobre.

«Il ne faut pas se laisser faire. Il salit tout le monde et il continue de le faire. Il ne comprend pas. Je suis tanné de me faire salir», déclare M. Cousineau.

Les faits reprochés à Jean-Claude Gauthier remontent à l'an dernier. Il aurait profité de la campagne électorale pour raconter que Michel Cousineau aurait agi de façon malhonnête lorsqu'il occupait la fonction de directeur général de la Municipalité de Saint-Justin,

«J'actionne M. Gauthier personnellement et non pas à titre de maire. Comme ça, il ne pourra pas utiliser l'argent des contribuables pour se payer un avocat.»

Si cette mise en demeure est un premier pas dans la démarche de Michel Cousineau, rien n'assure qu'il prendra la voie des tribunaux pour poursuivre Jean-Claude Gauthier.

«Une mise en demeure, ça l'avertit que si rien n'est fait d'ici le 24 octobre, j'ai l'opportunité de prendre un avocat et de l'actionner. J'ouvre une porte. À ce moment, je déciderai si ça vaut la peine d'aller plus loin.»

Jean-Claude Gauthier confirme avoir reçu la mise en demeure de Michel Cousineau. Le maire de Saint-Justin nie avoir répandu des mensonges concernant son ex-adversaire.

«Je n'admets pas avoir sali sa réputation, ce n'est pas ma façon de faire. Il n'a pas digéré de ne pas être élu et sa fierté a été atteinte. Moi, je suis aimé partout où je passe», déclare M. Gauthier.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer