Fonds de 200 M$: le maire de Louiseville a rencontré le ministre Girard

Le maire de Louiseville, Yvon Deshaies, a rencontré... (Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le maire de Louiseville, Yvon Deshaies, a rencontré samedi le ministre Jean-Denis Girard.

Photo: Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Louiseville) Les inquiétudes du maire de Louiseville au sujet des sommes disponibles au Fonds de diversification économique ont été entendues. Deux jours après les avoir manifestées dans nos pages et avoir demandé de rencontrer le ministre responsable de la Mauricie, Jean-Denis Girard, une rencontre a eu lieu samedi à Louiseville.

«Nous avons eu une belle rencontre avec M. Girard. Et elle a duré près de deux heures», souligne le maire de Louiseville, Yvon Deshaies.

Le maire s'est dit très ravi de cette première rencontre. Cela a permis, souligne-t-il, de mieux préparer la suite des choses pour favoriser les investissements à Louiseville et plus largement dans la MRC de Maskinongé.

«De l'argent, il y en a. Il faut présenter des projets et on ne peut pas se baser uniquement sur le gouvernement. Nous allons travailler avec le Centre local de développement (CLD) et la Société d'aide au développement des collectivités (SADC) pour présenter des projets. Et nous serons bien écoutés», ajoute le maire.

Le député libéral de Maskinongé, Marc H. Plante, l'ancien ministre Yvon Picotte ainsi que deux conseillers municipaux de Louiseville étaient aussi de cette rencontre avec le ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, à l'Allègement réglementaire et au Développement économique régional.

«C'était la première fois que je rencontrais le ministre Girard et nous avons eu une très bonne écoute», ajoute le maire. «Il m'a garanti son appui à 100 %. La MRC de Maskinongé et la Mauricie vont dans la même direction. Mais nous demandons au gouvernement de nous appuyer et de nous aider.»

Marc H. Plante affirme de son côté qu'il «y aurait toujours de l'argent de disponible pour les projets structurants et créateurs d'emplois, qu'ils soient à Louiseville, Shawinigan, La Tuque, Trois-Rivières ou Bécancour».

«Nous serons toujours là pour supporter les élus municipaux, les entrepreneurs ou les organismes», souligne le député de Maskinongé tout en avouant comprendre les préoccupations économiques des élus de Louiseville.

«Ne pas les comprendre, je ne serais pas député. Oui, il y a le Fonds de 200 millions, mais il y a aussi d'autres programmes.»

Il a été impossible dimanche de discuter avec le ministre Jean-Denis Girard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer