Une augmentation des taxes de moins de 2 % à Louiseville

Le maire Guy Richard... (Photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

Le maire Guy Richard

Photo: Stéphane Lessard

Partager

Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) En adoptant hier son budget pour 2013, le conseil de Louiseville maintient la hausse du compte de taxes sous la barre des 2 % pour une deuxième année d'affilée.

En 2012, le compte de taxes a affiché une hausse moyenne de 1,26 %. Cette majoration sera de 1,72 % en 2013.

L'appréciation du compte de taxes provient de la hausse de la taxe municipale qui passe de 1,15 $ par tranche de 100 $ d'évaluation à 1,17$. Le service de collecte des déchets subit une majoration de 10 $, grimpant de 90 $ à 100 $. La taxe d'eau demeure à 295 $.

Considérant que la valeur moyenne d'une résidence à Louiseville est fixée à 128 280 $, comparativement à 128 033 $ en 2012, le compte de taxes relié à une maison de cette valeur sera de 2104,97 $. C'est un bond de 35,66 $ par rapport à la facture de 2012.

«Une hausse de deux cents du 100 $ d'évaluation représente un gain d'environ 90 000 $ pour la Ville. Mais cette année, le service de la SQ est en hausse de 88 000 $», raconte le maire de Louiseville, Guy Richard.

La bonification du tarif pour la collecte des déchets résulte directement de la hausse imposée par la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie.

Le budget adopté par les élus louisevillois s'élève à 11 015 174 $. En 2012, le budget était de 10 508 096 $.

«La différence est d'environ 500 000 $, ajoute Marie-Claude Loyer, trésorière à la Ville de Louiseville. Dans cette somme de 500 000 $, on a 64 000 $ pour l'achat d'appareils respiratoires pour le service de protection contre les incendies et 110 000 $ réservés au fonds de roulement pour un camion-échelle qui coûtera 500 000 $. La Ville va payer le camion sur cinq ans. La hausse de la SQ entre dans ce montant. Et on a une somme de 200 000 $ pour des travaux d'immobilisations.»

Louiseville consacre 83 860 $ de son surplus au budget de 2013. Cette somme va couvrir les dépenses reliées à la tenue de l'élection de novembre prochain (57 000 $) et va absorber une partie de l'augmentation imposée par la RGMRM. «C'est un budget équilibré, raisonnable. Je ne crois pas à un gel de taxes, car les dépenses, les salaires, tout augmente. On essaie de faire le plus de projets possible avec le moins d'endettement possible. La hausse du compte de taxes est en-dessous de la hausse du coût de la vie. Je pense que les gens seront satisfaits», croit Guy Richard.

La taxe commerciale subit aussi une hausse de deux cents, passant de 1,60 $ par tranche de 100 $ d'évaluation à 1,62 $.

À l'instar des contribuables du chemin Grande-Carrière qui doivent défrayer une taxe découlant du prolongement du réseau public d'égout (33 cents par tranche de 100 $ d'évaluation), les citoyens de la rue Notre-Dame Sud devront absorber une taxe de 43,8 cents par tranche de 100 $. Pour les résidents de Notre-Dame Nord, la taxe est de 15 cents par tranche de 100 $ d'évaluation.

La dette

Au 1er janvier prochain, la dette de la Ville de Louiseville s'élèvera à 9 332 000 $. C'est une hausse d'environ 1,2 million de dollars comparativement à il y a un an. Selon l'administration municipale, cette hausse s'explique par le service de la dette qui est en partie subventionnée par les gouvernements pour différents projets comme la réfection du centre sportif et les travaux d'infrastructures de la 2e Rue.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer