Révision de la carte fédérale: Maskinongé veut garder son nom

Robert Lalonde... (Photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

Robert Lalonde

Photo: Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) La MRC de Maskinongé fait son lit dans le dossier du redécoupage électoral proposé par le gouvernement canadien qui inclut des modifications d'appellations des circonscriptions. La table des maires veut que la circonscription de Berthier-Maskinongé conserve son nom.

«Depuis la confédération en 1867, le nom de Berthier a toujours été là et le nom de Berthier- Maskinongé existe depuis longtemps. On veut garder notre nom», souligne Robert Lalonde, le préfet de la MRC de Maskinongé.

Ce projet de révision de la carte électorale propose de retirer le nom de Berthier-Maskinongé. On suggère de le remplacer par Gilles-Villeneuve. «J'estime grandement Gilles Villeneuve, j'étais un de ses partisans, rappelle M. Lalonde. Mais ça ne donne pas l'approbation pour avoir son nom à la circonscription fédérale.»

Ce dernier rappelle que la grande majorité des municipalités membres de la MRC de Maskinongé font aussi partie des circonscriptions de Maskinongé au provincial et de Berthier- Maskinongé au fédéral. De là l'importance de conserver l'appellation actuelle.

Louiseville partage le même avis. Le conseil municipal a adopté une résolution prônant le maintien du nom actuel.

«Ça fait tellement longtemps qu'on est identifié par le nom de Berthier-Maskinongé. Il y a un sentiment d'appartenance. Je ne vois pas l'utilité de changer de nom. Gilles Villeneuve a marqué l'histoire, mais le nom de Berthier-Maskinongé fait partie de l'histoire», plaide le maire de Louiseville, Guy Richard.

La position adoptée par la Ville de Louiseville n'est en rien une façon de diminuer l'importance à accorder au célèbre coureur automobile.

«Ça peut être bon de changer de nom des comtés dans certains endroits. Mais il y a sûrement une façon de souligner autrement l'apport de Gilles Villeneuve.»

C'est l'Association libérale fédérale de la circonscription de Berthier-Maskinongé qui a demandé l'appui de Louiseville dans cette campagne de maintien de l'appellation actuelle. Le maire Richard précise que Louiseville donne son appui non pas à l'association libérale, mais de façon globale.

Du côté de la MRC de Maskinongé, on a répondu positivement à la demande de l'association libérale.

L'appellation de la circonscription de Berthier-Maskinongé est apparue en 1924. Le comté a changé de nom à quelques reprises, étant nommé Berthier- Maskinongé-Lanaudière il y a plus de 30 ans et Berthier- Montcalm dans les années 1990.

Le nom actuel a été ramené en 2003.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer